Saint-Étienne
dimanche 19 mai 2024
11:11
Soutenez IF
Brèves

Saint-Etienne : Raphaël Glucksmann exfiltré, scission à gauche ?

0
1006 vues

Lors des manifestations du 1er mai, à Saint-Etienne, la tête de liste Ps-Place Publique aux élections européennes, Raphaël Glucksmann a été empêché de rejoindre le cortège. D’abord pris à partie à distance par quelques manifestants, l’eurodéputé a ensuite essuyé des jets de peinture, avant d’être exfiltré par son service de sécurité, appuyé par la police nationale. Plus tard, l’action a été assumée par les Jeunes Communistes de la Loire, ainsi que par un militant LFI, chez nos confrères de LCI.

Une gauche fracturée

A l’occasion de la présentation de la candidate du département de la Loire, Véronique Fouchecourt, pour la liste Réveillez l’Europe, menée par Raphaël Glucksmann, nous avons pu revenir sur ces incidents. « J’ai deux adversaires. Le RN et Reconquête, ainsi que la droite ultralibérale, lance Véronique Fouchecourt. Sur le reste, on est de gauche, on est là pour défendre des idées, des valeurs, c’est ça le travail d’un candidat. Raphaël Glucksmann nous a fait un cadeau en venant, il était là pour défendre des idées ainsi que les salariés de Casino ». Circulez, y a rien à voir ? Isabelle Dumestre, attachée parlementaire, a rappelé que « toutes les formations politiques se sont exprimées pour dire qu’elles déploraient ces actes ». Avec plus ou moins de nuance…

Hausse de la violence

Dans un communiqué de presse, Johann Cesa, premier secrétaire fédéral du PS Loire, y voit « une atteinte grave à la liberté de manifester, et plus largement, à la démocratie, résultant de l’action de quelques dizaines d’individus groupusculaires ayant recours à des méthodes violentes ». Pour le PS Loire, cela n’engage en rien les syndicats organisateurs du défilé. Ce matin, Isabelle Dumestre est revenue sur un phénomène de montée de la violence sur les réseaux sociaux. « Hier, il s’agissait de personnes qui s’expriment dans la vie comme sur les réseaux sociaux, et on le regrette d’autant plus que cela se passe un 1er mai. Je pense qu’il y a aussi eu un phénomène de groupe ». Ces actes de violence ont été fermement condamnés dans d’autres communiqués de presse transmis par l’ancien député Dino Cinieri, les Ecologistes Saint-Etienne Ondaine Pilat Forez, ainsi que par le PCF Loire qui parle de « méthode détestable ».

« Oui, mais »

Côté LFI Loire, on condamne, via un communiqué de presse « les infox contre notre mouvement », rappelant qu’il n’y a pas eu d’appel à l’expulsion de l’eurodéputé de la part de la formation. Plus loin, il est indiqué : « Nous condamnons les jets de peinture et d’œufs qui ont pu avoir lieu ». Concernant Raphaël Glucksmann, le communiqué de presse explique ensuite qu’il est regrettable « de le voir profiter de cette séquence pour attaquer la France Insoumise en joignant sa voix aux intimidations exercées par les pouvoirs publics qui interdisent ses meetings, menacent judiciairement ses candidats et ses parlementaires. Afin de soutenir la liberté d’expression, nous attendons un soutien ferme de la part du Parti Socialiste de la Loire face aux attaques que nous subissons ». Et de conclure que le moment de tension politique que nous vivons mérite mieux. Nul doute que cela au moins, mettra tout le monde d’accord.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne