Saint-Étienne
samedi 22 juin 2024
20:18
Soutenez IF
Brèves

Saint-Etienne : vers un jardin partagé par quartier

0
1175 vues

Lors de la séance du Conseil municipal de ce lundi 25 septembre, plusieurs mesures ont été soumises au vote des élus, concernant les jardins stéphanois. Trois délibérations jugées « symboliques » par Charles Dallara, adjoint au maire de Saint-Etienne, en charge des parcs, jardins et forêts communales.

Jardins familiaux…

La première concerne le vote de subventions versées aux deux associations historiques que sont les Jardins Volpette et les Jardins Familiaux. « Cela représente plus de 3 000 parcelles à Saint-Etienne et nous avons fait le choix de maintenir ces subventions malgré le contexte, précise l’élu. Au contraire, dans cette période difficile, cela nous paraît capital pour le pouvoir d’achat. C’est pourquoi nous avons réalisé un gros investissement de 500 000 euros pour réhabiliter les parcelles qui se trouvent face au Golf. La Ville souhaite poursuivre ces investissements sur et pour les jardiniers ». Une subvention à hauteur de 49 800 euros, répartie entre les deux associations.

jardins partagés

… et partagés

La municipalité ambitionne également qu’il existe un jardin partagé par quartier, géré par des associations, qu’elle subventionne également. « Nous avons donc lancé un appel à projets et depuis deux ans, un certain nombre d’associations nous ont suivis, rappelle l’élu. Ce sont des lieux de vie importants dans des périodes délicates. Ils permettent de conserver le lien social, aux anciens de transmettre leurs connaissances, et à tous de se rencontrer ». Ici, les montants en question se montent à 50 000 euros d’investissement et 250 000 euros de frais de fonctionnement.

Acquisition d’un terrain

Enfin, le Conseil municipal a voté l’acquisition par la Ville du terrain occupé par Les Jardins de Charlotte, au pied du parc de Montaud, qui favorise l’insertion par l’agriculture urbaine. « La société de promotion qui était propriétaire du site a souhaité s’en séparer et il nous a semblé opportun de se porter acquéreur », a précisé Charles Dallara. Une acquisition qui s’est faite pour la somme de 27 800 euros TTC.

A noter que le groupe Le Temps de l’Ecologie a refusé de voter ces délibérations. En effet, la formation estime que l’attribution de subventions manque de transparence. « Les Stéphanoises et les Stéphanois doivent savoir que la seule information que nous avons dans les délibérations, c’est le nom de l’association, le montant de la subvention attribuée, et la thématique générale du projet, en moins d’une phrase. Ce n’est pas suffisant, et surtout c’est particulièrement opaque. Dernièrement, nous avons obtenu de nombreux documents demandés sur certaines associations, mais pas toutes celles demandées, et surtout, toujours pas d’information sur les subventions en tant que telles et les projets menés. Tant que la transparence ne régnera pas sur votre mode d’attribution des subventions aux associations, les conseiller.es municipaux écologistes s’abstiendront sur l’ensemble des délibérations les concernant ».

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne