Saint-Étienne
samedi 13 juillet 2024
05:53
Soutenez IF
Brèves

Des chercheurs de l’université Jean Monnet découvrent que d’anciens virus sont responsables du parfum des roses

0
1384 vues
roses
Le parfum des roses proviendrait d’anciens virus

Des chercheurs du Laboratoire de biotechnologies végétales appliquées aux plantes aromatiques et médicinales (LBVpam – Université Jean Monnet /CNRS1) viennent de publier une découverte des plus étonnantes. En effet, ils attribuent le parfum caractéristique des roses à d’anciens virus.

Un parfum particulier

L’histoire prend ses origines il y a plusieurs dizaines de millions d’années, chez les ancêtres des premières roses. Le gène NUDX1 s’y est dupliqué trois fois et ces ancêtres ont évolué jusqu’aux premiers églantiers sauvages, tout en conservant les trois copies du gène. Un virus s’est probablement attaqué à l’un des églantiers, et comme souvent, s’est installé dans les chromosomes de sa victime pour donner un transposon. il s’agit d’une séquence d’ADN capable de se déplacer de façon autonome dans un génome, via un mécanisme appelé transposition. Ils sont fréquents au sein de toutes les espèces, dont l’espèce humaine, composée pour moitié de transposons. S’ils n’ont plus d’activité virale, ils ont gardé la possibilité de sauter au hasard d’un chromosome à un autre, pouvant entraîner des gènes avec eux, les dupliquer ou même changer leur fonction. C’est d’ailleurs ainsi que sont apparus la couleur rouge des oranges sanguines, les courtes pattes des teckels, ou encore l’une des protéines essentielles à notre vision. Chez un des églantiers, lors d’un saut, ce transposon a entraîné avec lui une des trois copies de NUDX1 sur un autre chromosome. Le hasard a voulu qu’elle se retrouve à côté d’un autre transposon, différent du premier. L’interaction entre le transposon et la copie de NUDX1 a eu deux conséquences : l’enzyme s’est mise à fonctionner uniquement dans les pétales et a commencé à fabriquer une molécule odorante majeure du parfum des roses.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne