Saint-Étienne
samedi 25 mai 2024
13:48
Soutenez IF

Saint-Jean-Bonnefonds : le pôle sportif rebaptisé au nom d’une championne olympique

0
1359 vues

Jeudi 25 avril, la commune de Saint-Jean-Bonnefonds accueillait la deuxième édition des Assises du sport, au Pôle sportif du Fay. L’objectif est de réunir l’ensemble des professionnels afin de favoriser la pratique du sport. Cette année, la thématique choisie était « Handisport et sport adapté », avec, en toile de fond, les Jeux olympiques et paralympiques à venir…

Cette deuxième édition des Assises du sport avait pour thématique « Handisport et sport adapté ». ©JT/ If Saint-Etienne

« On a encore besoin de convaincre l’opinion, la relation du public aux Jeux paralympiques est encore naissante, et si vous les interrogez, les Français sont toujours incapables de citer un champion paralympique ». Marie-Amélie Le Fur le sait peut-être mieux que personne, il reste encore du chemin à parcourir en ce sens. L’ancienne athlète paralympique, devenue présidente du Comité paralympique et sportif français en 2018, était de passage dans la Loire le jeudi 25 avril, au Pôle sportif du Fay à Saint-Jean-Bonnefonds, à l’occasion des Assises du sport.

L’événement, organisé notamment par le Département de la Loire, a pour vocation de réunir les acteurs du territoire susceptibles d’en promouvoir la pratique, qu’il s’agisse de collectivités, ou d’associations sportives. Cette année, les assises avaient pour thématique « Handisport et sport adapté ».

Une mobilisation collective

Tout au long de la journée, plusieurs tables rondes étaient organisées pour dresser un état des lieux du sport paralympique dans le pays, les stratégies de développement de sa pratique, ainsi que des retours d’expérience d’athlètes paralympiques. « Seuls 47 % des Français en situation de handicap pratiquent une activité sportive, regrette Marie-Amélie le Fur, ajoutant que le chiffre atteint les 60 % au sien de la population valide. Il faut que le mouvement sportif se mobilise, mais aussi les collectivités, les politiques publiques, ainsi que les entreprises du secteur financier, grâce au financement bien sûr, mais aussi et surtout à l’innovation ». A 121 jours de l’ouverture de Jeux paralympiques, l’ancienne athlète, amputée après un accident de scooter il y a 20 ans, a rappelé combien le sport contribuait à la confiance en soi, à la conscience de soi, et à l’émancipation sociale.

Le Pôle sportif rebaptisé

Pour clôturer ces assises, le Pôle sportif du Fay a été rebaptisé. « Cette salle, nous l’avons co-construit avec la commune de Sorbiers en 2015, a rappelé Marc Chavanne, maire de Saint-Jean-Bonnefonds. Nous l’utilisons de manière alternative une semaine sur deux. Cela nous a permis de mutualiser les investissements ». Les acteurs présents avaient choisi de lui donner le nom de Marie-Amélie Le Fur fin 2023, c’est désormais chose faite de manière officielle, avec inauguration par l’intéressée. Dans une commune qui compte plus de 1 800 licenciés sportifs, l’édile reconnaît qu’il reste néanmoins beaucoup à faire pour donner toute sa place au handisport dans les communes ligériennes.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne