Saint-Étienne
vendredi 23 février 2024
08:06
Soutenez IF
Brèves

Canons Caesar : la nouvelle vague de commandes passera par la Loire

0
727 vues
Sortie du Caesar. © 27e BIM/armée de Terre/Défense

Comme l’ont indiqué tôt ce matin nos confrères des Echos, l’Etat annonce une nouvelle commande à Nexter de 72 canons Caesar en 2024. Ce modèle français mobile blindé et très médiatisé dans le cadre du conflit en Ukraine et si réputé pour son efficacité est en grande partie produit dans la Loire. Nexter a mis les moyens pour accélérer ses cadences fin 2023, à la demande de l’Etat est en effet en mesure d’en produire six par mois contre à peine deux par mois en 2022. Ministre de la Défense, Sébastien Lecornu a déclaré que la plupart des Caesar iront à l’Ukraine dans le cadre du soutien européen alors que ce jeudi était lancé à Paris la nouvelle « coalition artillerie », à laquelle participent 23 pays pour fournir à Kiev, les mortiers, canons, lance-roquettes et les munitions lourdes nécessaires.

Le Caesar passe par Roanne, Saint-Etienne et Firminy

La France a déclaré pouvoir débloquer 50 M€ sur le fonds de soutien à l’Ukraine pour en financer douze à la destination de l’Ukraine. La coalition doit désormais discuter de l’achat des 60 autres, soit une facture de l’ordre de 250 M€. Le total de la commande sera donc de 300 M€ et ce n’est pas sans retombées économiques pour le département de la Loire, le site de Nexter à Roanne en particulier. Mais il est probable que sous-traitants en sud Loire ayant déjà fourni des éléments du canon Caesar – par exemple le stéphanois Cummins Méritor pour ses corps de ponts ou encore Aubert & Duval à Firminy pour les tubes de canons – reçoivent du coup aussi des commandes. Dans un communiqué adressé aux médias locaux, le député LR du Roannais Antoine Vermorel- Marques dit avoir été « informé d’une commande exceptionnelle de 78 chars (canons, Ndlr) Caesar auprès des sites de Roanne et Bourges à destination de l’Ukraine ».

Soit six de plus que les 72 évoqués par Les Echos. Petite erreur dans le communiqué, nuance qui nous échappe ou commande un peu plus globale et plus étalée dans le temps (nous n’avons pas réussi à obtenir la précision), la nouvelle réjouit le député évoquant ses « retombées économiques et de recrutement. Cette nouvelle consolide notre fierté à appartenir à un territoire qui participe de la paix en Europe face à l’agression Russe ». Il poursuit : « Cette commande de 300 M€ réaffirme le Roannais comme premier territoire dans l’industrie de La Défense. Après la loi de programmation militaire, ces 78 canons vont s’ajouter à la production prévue. » Le député de la Loire a écrit pour remercier le ministre, Sébastien Lecornu « (…) d’avoir fait le choix de Roanne et de faire confiance aux Roannais pour cet effort de guerre » ajoutant que « la Loire sera particulièrement fière de participer à la préservation de la paix en Europe ». A cette commande, il faut ajouter celle des fusils d’assaut auprès du fabricant stéphanois Verney-Carron.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne