Saint-Étienne
mercredi 12 juin 2024
21:41
Soutenez IF
Brèves

Préfecture, Magic Fans et tambours : un air de Bronx persistant

0
943 vues

Le premier match de la saison de l’ASSE à Geoffroy-Guichard, avec présence supporters (le club a fini de purger sa peine ferme de matchs à huis-clos après le terrible final du 29 mai dernier), s’est déroulé samedi face à Grenoble (2-2). Le Kop Sud est encore fermé pour deux matchs, le Nord a rouvert mais non sans une énième difficulté d’entente entre les ultras et les autorités. Les Magic fans ont quitté le stade au bout de 5 min de jeu. La raison ? Le fait que l’introduction de deux tambours leur ait été refusée. Dans un communiqué, les Magic Fans précisent qu’ils ont accepté, puisqu’il ne vient pas à l’encontre de « leur vision du « supporterisme » », les nouvelles règles mises en place par la préfecture et l’ASSE dont une introduction de matériels en amont des matchs et davantage contrôlée.

« Un abus de pouvoir » aux yeux des Magic fans

Or, les Magic fans précisent que malgré leurs efforts pour tenir cette nouvelle organisation, ils ont fait « l’erreur » d’oublier deux tambours, « cette faute, nous l’assumons ». En revanche, assurant de leur bonne foi, ils dénoncent le manque de souplesse de la part de « ceux qui, désormais, décident de tout à Geoffroy-Guichard : police, préfecture et magistrature », s’agaçant de deux heures de négociations vaines – malgré l’aide des interlocuteurs du club – pour faire rentrer hors des horaires prévus ces deux tambours. « Ce manque de bon sens résonne simplement comme un abus de pouvoir, ajoutent-ils. Nous avons refusé ce traitement pour ne pas s’exposer à pire demain. » La préfecture a rapidement réagi à leurs propos via son propre communiqué. La préfète Catherine Seguin y exprime sa « stupéfaction et ma ferme désapprobation, face au communiqué de presse publié ce jour par le groupe ultra Magic Fans. Les « supporters ultras » n’acceptent pas en effet que qu’ait pu leur être refusée l’introduction de matériels en dehors des heures et modalités prévues par le règlement, modalités qu’ils avaient pourtant acceptées ».

« La DDSP et la sécurité du club qui ont fait ce qu’ils devaient faire »

Elle ajoute : « Ces règles n’ont pour autre effet que de permettre de vérifier le contenu des matériels apportés par les supporters, en particulier pour proscrire les engins pyrotechniques ou armes par destination. Je veux exprimer clairement et fortement mon soutien au DDSP et au responsable de sécurité du club qui ont fait ce qu’ils devaient faire pour assurer la sécurité des spectateurs des familles, et des enfants qui participent à la fête du football. C’est à eux et ces familles que nous pensons lorsque nous établissons ces règles de sécurité. C’est pourquoi, je resterai intraitable face aux actes de violence et aux comportements déviants et dangereux. »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne