Saint-Étienne
mercredi 12 juin 2024
21:42
Soutenez IF
Brèves

Casino : des « Parlementaires de la Loire ont alerté le Gouvernement sur le sujet, en vain »

0
854 vues
Des élus de la Loire dans le cortège syndicale du 17 décembre. ©If Média / Xavier Alix

Alors que se tient ce 11 janvier, l’assemblée des actionnaires du groupe Casino devant donner le feu vert du projet de reprise, malgré les réclamations incessantes de Xavier Kemlin, entre autres mais en particulier auprès de l’Autorité des marchés financiers, un communiqué a été transmis en début d’après-midi par la députée LR de la 4e circonscription de la Loire, Sylvie Bonnet, ex suppléante de Dino Cinieri. Il est présenté comme « conjoint » au président du Département Georges Ziegler et à la 1ère vice-présidente de Saint-Etienne Métropole Sylvie Fayolle, tous deux LR aussi. Ainsi qu’aux « parlementaires du département », soit les quatre députés et sénateur LR, mais aussi les deux députés de la majorité présidentielle, celle LFI, une sénatrice communiste, un sénateur PS et un autre sans étiquette. Parmi les non LR sollicités par If Saint-Etienne, les députés stéphanois Quentin Bataillon (Renaissance) et Andrée Taurinya (LFI) nous ont répondu qu’ils n’en étaient pas signataires de ce communiqué, la seconde n’ayant même pas entendu parler de cette initiative… de même que Georges Ziegler et Emmanuel Mandon. Nous avons sollicité les collaborateurs de Sylvie Bonnet avant eux pour obtenir une précision et n’avions pas obtenu de réponse à l’heure de publier ces lignes…

« Une table ronde, dans les plus brefs délais »

Quel que soit le nombre exact d’auteurs, le communiqué demande à l’Etat « des réponses concrètes quant à l’avenir du groupe Casino » : « Le 18 décembre dernier, nous avons demandé au Président de la République l’organisation d’une table ronde associant l’intersyndicale, Mme la Première Ministre, M. le Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, et l’ensemble des Parlementaires de la Loire. Or, à ce jour, nous n’avons obtenu aucune réponse de la part du Gouvernement. Les Parlementaires de la Loire ont également alerté le Gouvernement sur le sujet, en vain. Le 8 janvier 2024, nous avons demandé l’ouverture en urgence d’une commission d’enquête parlementaire sur la gestion de crise de Casino. Aussi, d’autres initiatives ont été prises comme le lancement d’un collectif ou un appel à la grève des salariés de Casino. Force est de constater que le Gouvernement demeure encore sourd à la mobilisation du territoire ainsi qu’à nos demandes. »

Le communiqué poursuit : « Il est plus qu’urgent de prendre à bras-le-corps la situation de Casino et de se mobiliser pour la sauvegarde de ses milliers d’emplois. Aujourd’hui, la seule priorité est la défense des emplois menacés et le sort du siège social de Casino à Saint-Etienne. Compte tenu de l’impérieuse nécessité de préserver les 50 000 emplois en France dont plus de 5 000 emplois directs et indirects dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes, près de 4 000 sur le département de la Loire, et plus de 2 000 travaillant chaque jour au siège mondial du groupe à Saint-Etienne, nous réitérons notre demande d’organiser une table ronde, dans les plus brefs délais, associant l’intersyndicale, le nouveau Premier Ministre Gabriel Attal, et l’ensemble des ministres concernés, les Parlementaires de la Loire, le Président du Département de la Loire ainsi que la 1ère vice-présidente de Saint-Etienne Métropole, car il est plus que jamais urgent de sauver nos emplois dans la Loire et d’éviter le démantèlement de Casino ! »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne