Saint-Étienne
mercredi 29 mai 2024
04:58
Soutenez IF
Brèves

Gaël Perdriau : « Une pensée » pour Gilles Artigues

0
2286 vues

Six jours après la parution de l’enquête fracassante de Mediapart, alors qu’il n’avait pas manifesté sa solidarité avec son ex 1er adjoint, lors de son premier échange, dès le lendemain avec les médias au sujet de l’affaire, ce matin, Gaël Perdriau a eu un mot, a priori, de sympathie pour Gilles Artigues, comme le relatent nos confrères du Progrès Loire. Interrogé à nouveau sur l’affaire à l’occasion d’une tournée dans des écoles stéphanoises pour la rentrée scolaire, le quotidien relate que le maire de Saint-Etienne a déclaré : « J’ai une pensée pour Gilles Artigues et sa famille meurtrie par cette affaire ». Pour rappel, Gilles Artigues a pourtant déposé plainte, lundi, directement contre lui pour « chantage aggravé, guet-apens en bande organisée, détournement de fonds publics et non-dénonciation de faits délictueux ».

Pas de commentaires sur Samy Kéfi-Jérôme

Il aurait été entendu par la PJ de Lyon (son avocat, André Buffard, assurant que Gaël Perdriau connaissait l’existence de la vidéo) mercredi selon l’Essor Loire, jour même où la défense de Gaël Perdriau prenait la parole comme nous l’avons écrit dans nos colonnes à la suite d’un échange avec un des deux avocats du maire de Saint-Etienne. Au cœur du scandale, accusé d’avoir tourné la vidéo objet du chantage présumé dénoncé par Gilles Rossary-Lenglet (qui s’en dit complice), l’adjoint à l’éducation Samy Kéfi-Jérôme n’était évidemment pas présent lors de cette tournée dans les écoles. Gaël Perdriau n’a pas fait de commentaires à son sujet, ni même s’il a échangé directement avec Gilles Artigues se bornant à dire : « Tous ceux qui me connaissent, savent que cela n’a rien à voir avec qui je suis. Ce n’est pas ma façon de faire de la politique. »

Retrouvez l’ensemble de nos articles/brèves sur l’affaire de la vidéo intime sur cette page.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne