Saint-Étienne
mercredi 10 août 2022
21:42
Soutenez IF

Stéphane Bern au secours de la Tour de la Jalousie

1
1434 vues

Située à Saint-Martin-la-Plaine, la Tour de la Jalousie fait partie des 100 monuments qui seront soutenus par la mission Bern. Érigée en 1905, elle s’est fortement dégradée au fil du temps et nécessite désormais des travaux de restauration qui s’élèvent à 250 000 euros.

Tour jalousie
La tour mesure 20 mètres © Fondation du patrimoine.

Cette nouvelle, Arlette Defarge l’attendait depuis 14 ans, lorsqu’elle a fondé l’association de la Tour de la Jalousie en 2008. L’édifice a en effet été retenu parmi les cent sélectionnés par la mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril, menée par Stéphane Bern. « La tour n’a pas été rénovée dans le temps, explique Arlette Defarge. L’échauguette n’est pas suffisamment ancrée dans le bâtiment principal et cela le fragilise. » Lorsqu’elle crée l’association de la Tour de la Jalousie, l’objectif est donc de faire connaître le monument, son histoire, et de récolter des fonds. « Cela a parfois été compliqué, car la tour n’est pas classée. »

Une histoire d’espionnage en famille

C’est Jean-Marie Marrel et son fils Henri, qui habitaient au château Pré Bayard, l’actuelle mairie, qui ont construit la tour en 1905. « Il s’agissait une famille de forgerons de Saint-Martin-la-Plaine, précise la présidente de l’association. Leur objectif était d’avoir une vue sur ce qu’il pouvait se passer dans le château de leur cousin, qui avait volontairement bâti de très hauts murs pour empêcher cela. » C’est donc une histoire de jalousie en famille qui explique que la tour mesure 20 mètres. « Ainsi, ils avaient vue sur toutes les propriétés de la famille, ainsi que sur les usines de la vallée du Gier, les aciéries Marrel. »

« Le fait que notre dossier ait été retenu par la Mission Bern est une reconnaissance de tout le travail réalisé depuis 14 ans. »

Arlette Defarge, présidente de l’association de la Tour de la jalousie

L’ouverture au public comme objectif

« Le fait que notre dossier ait été retenu par la Mission Bern est une reconnaissance de tout le travail réalisé depuis 14 ans. Et la municipalité va également œuvrer à nos côtés ». Une fois rénovée, le but est que la Tour de la Jalousie soit ouverte au public et devienne un lieu qui accueille des manifestations culturelles, comme des expositions. L’association souhaite également que soit installée une table d’orientation à son sommet, qui offre une vue la vallée du Gier, le Pilat, et même les Alpes. « L’idée est que la tour s’inscrive dans un vrai parcours touristique ».

Une enveloppe de 250 000 euros nécessaire

Arlette Defarge indique que les travaux de rénovation du site sont évalués à 250 000 euros, voire davantage si des aménagements extérieurs sont réalisés. L’association dispose de 20 000 euros, auxquels vont s’ajouter 30 000 euros de la région et du département, ainsi que 50 000 euros de la municipalité. Reste désormais au Loto du patrimoine a a faire bénéficier des fonds récoltés par la Française des jeux à la Tour de la Jalousie. Pour cela, elle bénéficiera de six tirages au mois de septembre, ainsi que de jeux de grattage. Le projet de rénovation sera lancé en fin d’année, pour une fin des travaux prévue d’ici deux à trois ans.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    1 commentaire
    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter