L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

La tour à énergie positive stéphanoise va sortir de terre

• Nicolas Bros
0
1108 vues

La tour à énergie positive de Châteaucreux, baptisée Tésé, devrait être terminée à la fin de 2022 ou au début 2023. Elle est la première d’un programme de 100 constructions à travers la France, qui devrait permettre aux locataires d’obtenir des factures énergétiques très réduites voire nulles ou même négatives.

© Petitdidier Prioux Architectes

C’est le premier immeuble d’un programme de 2 milliards d’euros devant permettre d’ériger 100 constructions à énergie positive conduit par la société dijonnaise de conseil et d’ingénierie du bâtiment Elithis en partenariat avec l’investisseur d’actifs Catella. Et cette réalisation se trouve à Saint-Etienne, à quelques mètres de la gare Châteaucreux, à l’angle de la rue Cugnot et de la rue du Sergent Rivière. Si la ville de Dijon doit accueillir également une tour à énergie positive du programme, ce sera bel et bien celle de Saint-Etienne qui verra le jour en premier, avec des travaux qui débutent ces jours-ci pour une livraison prévue fin 2022 ou début 2023.

D’une hauteur de 60 mètres environ, cette tour, baptisée Tésé, sera composée de 16 étages et couvrira une superficie de 4 000 m². « Ce programme de 100 tours vise à développer des projets très vertueux dans des métropoles françaises, explique Patrice Lallemand, directeur des Programmes immobiliers chez Elithis. Le choix de Saint-Etienne vient du hasard des rencontres mais aussi du fait que Saint-Etienne avait l’ambition d’implanter un bâtiment qui soit un symbole de la ZAC de Châteaucreux. Cet emplacement correspondait pleinement pour cette construction. »

56 logements, 500 m² de bureaux et 257 m² de boutiques

Conçue par le cabinet d’architecte PPX, Tésé accueillera 56 logements (T2, T3 et un T7). Elle sera également équipée de 1 000 m² de panneaux photovoltaïques. Ces installations devraient permettre aux résidents de réaliser des économies d’énergies significatives. « L’objectif est de permettre aux habitants d’atteindre des factures énergétiques nulles », assure Patrice Lallemand. L’ensemble des logements de la tour étant destinés à du locatif, géré par un bailleur indépendant. Cette donnée de facture énergétique nulle doit être validée par les résultats en la matière du « démonstrateur » du groupe (un immeuble à énergie positive situé à Strasbourg) au bout de trois années de fonctionnement. Même si les résultats ne sont pas encore officialisés, le directeur des Programmes immobiliers d’Elithis est enthousiaste : « nous sommes très satisfaits. A l’heure actuelle, 60% des locataires ont une facture nulle voire négative. Pour les 40 % restants, ce sont soit des sur-consommateurs, soit des foyers qui ne sont pas loin d’être dans ce pourcentage. Ces derniers connaissent des factures annuelles s’élevant à 100 ou 200 euros. Nous avons donc un vrai résultat et sur de la durée, ce qui est très encourageant. »

Parallèlement, Tésé accueillera 500 m² de bureaux et 257 m² de boutiques. Pour l’instant, les espaces sont encore disponibles. Les professionnels intéressés peuvent se tourner directement vers Elithis.

Enfin, à noter que le fonds CER III de Catella Residential Investment Management vient d’acquérir pour 15 M€ la tour stéphanoise.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS