L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter
Lifestyle

Phylum Fungi : levain quotidien

0
2429 vues

Une nouvelle micro-brasserie stéphanoise, la Phylum Fungi*, a récemment vu le jour dans le quartier du Crêt de Roc. À sa tête, Thomas Mc Grane et Axelle Coumert qui ont ouvert leur boutique ce jeudi 19 février. Par Julie Tadduni.

Un nouveau couple de brasseurs fait mousser le centre-ville. Après avoir vécu au Liban, puis au Cambodge, Thomas Mc Grane, ancien biologiste et agronome, et Axelle Coumert, qui travaillait dans le développement humanitaire, ont choisi Saint-Étienne pour poser leurs valises et concrétiser leur projet. « Nous aimons tous les deux les bonnes choses, notamment le pain au levain, les vins naturels… et nous avions en tête cette idée de créer une micro-brasserie depuis plusieurs années », raconte Thomas. Le couple a choisi de donner une place centrale au levain dans sa production puisqu’il travaille à partir de sa propre levure. « C’est quelque chose de magique, ce qui fait que le produit est vivant. Cela a une part très importante dans la typicité de notre bière », détaille Axelle.

À terme, l’idée est d’être commercialisés dans des boutiques et des bars de la ville, mais tout en conservant la vente sur place

Thomas & Axelle ont créé leur micro-brasserie au Crêt-de-Roc © JT / IF Saint-Etienne

De la bière en vrac

D’abord hébergés par La Brasserie Stéphanoise, afin de s’assurer que leur nouveau métier de brasseur correspondait à leurs attentes, ils commencent leur production fin 2020, qu’ils vendent sur certains marchés de la ville. Depuis le 19 février, ils proposent aussi leur production sur place, directement dans leur micro-brasserie en plein quartier du Crêt de Roc, accolée à La Maison Rouge. « Nos travaux ont pris un peu de retard mais nous avons quand même décidé d’ouvrir, à horaires réduits pour le moment, les jeudi et vendredi entre 16 heures et 18 heures », explique Axelle. Ainsi, il sera non seulement possible de s’y procurer des bières en bouteilles, mais aussi d’acheter en vrac, en venant avec ses propres bouteilles. Et malgré la crise sanitaire, les jeunes brasseurs ne manquent pas de projets. « À terme, l’idée est d’être commercialisés dans des boutiques et des bars de la ville, mais tout en conservant la vente sur place, car le contact avec le client est très important à nos yeux. Un retour positif en direct, cela nous conforte dans notre choix et notre travail », ajoute Thomas.

© JT / IF Saint-Etienne

Les gens sont contents que l’on crée ce type de projet ici, ça dynamise leur quartier

Un ancrage local

Et le choix de Saint-Étienne, qui n’était qu’une étape provisoire à leur retour du Cambodge, avant de savoir où concrétiser leur projet, s’est finalement imposé comme une évidence pour le couple. Car si Axelle est originaire de la région, Thomas lui a rapidement trouvé beaucoup d’avantages. « C’est facile d’entreprendre, tant pour trouver un local, que des financements. Les gens sont contents que l’on crée ce type de projet ici, ça dynamise leur quartier. Pour se faire un réseau c’est pareil, on frappe à la porte d’une boutique ou d’un bar et on discute, les choses se font facilement ». Et les amateurs de bière sont nombreux. « Le côté bons produits, bon vivant, a toute sa place ici. Les producteurs ne sont pas loin, nos céréales bio viennent d’Auvergne et nous travaillons aussi avec une herboriste locale ». The place to beer.

© JT / IF Saint-Etienne

*Pour celles et ceux qui se demanderaient l’origine de ce nom Phylum Fungi, il suffit de se rendre sur la page FB de la brasserie pour la découvrir : « Mais pourquoi ce nom étrange ? En biologie, le phylum c’est le règne (comme par exemple le règne animal) et les fungi ce sont les champignons. Nous avons voulu, par ce nom, rendre hommage à la vie (nos produits seront vivants et non pasteurisés) et faire la part belle à cet ingrédient clé de la bière : la levure. Car la levure, élément quelque peu magique permettant la fermentation, est un champignon ! »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire

    lifestyle continue
    à sainté

    Les autodidactes prennent les devants

    Le Musée d’art moderne et contemporain (MAMC) de Saint-Etienne propose une exposition centrée sur l’autodidaxie. L’énigme autodidacte met en avant 44 artistes et 200 œuvres sur plus de 1 000 m². Bref, une expo chorale sur celles et ceux qui ont appris par eux-mêmes. « Mettre en avant le travail d’autodidactes n’est pas innocent, explique

    Montbrison déploie un service wifi public via l’Europe

    La Ville de Montbrison a été retenue par un appel à projets européen. Le dispositif Wifi4EU va lui permettre de financement l’investissement d’un déploiement d’un service wifi public. 13 points de connexions intérieurs ou extérieurs seront mis en place d’ici fin 2022. Au regard du montant de l’investissement pris en charge, c’est-à-dire 15 000 €, « oui,

    Sur Android
    Sur iOS