Saint-Étienne
dimanche 14 août 2022
09:26
Soutenez IF

Quelques idées pour les Journées européennes du patrimoine 2021 dans la Loire

0
1290 vues

Les Journées européennes du patrimoine c’est ce week-end avec cette année la thématique « Patrimoine pour tous ». On vous donne quelques idées pour profiter de ces deux jours de visites gratuites de lieux ligériens parfois fermés au public le reste de l’année.

Une des deux Maisons sans escalier d’Auguste Bossu à Saint-Etienne

1 – La Maison sans escalier à Saint-Etienne

Ces deux immeubles sont parmi les plus mythiques de Saint-Etienne. Les Maisons sans escalier, pensées par l’architecte stéphanois Auguste Bossu, sont originales par la rampe hélicoïdale qui remplace la montée d’escalier pour accéder aux différents étages. Pour les Journée du patrimoine 2021, il sera possible de visiter la Maison sans escalier du 54, boulevard Daguerre soit de manière libre soit en version commentée par les habitants et Suzanne Vengeon, spécialiste de Bossu. A noter également la présence d’une exposition d’Emilie Sauveur intitulée Le déploiement de la copropriété par Auguste Bossu.

Visites commentées samedi et dimanche à 10h, 10h45, 11h30, 14h, 14h45, 15h30 et 16h15.
Inscription obligatoire par mail à emilie.sauveur@protonmail.com

2 – Poussez les portes des Archives départementales

Elles sont habituellement fermées au public. Les entrailles des Archives départementales de la Loire ouvrent leurs portes exceptionnellement ce week-end. Au programme, découverte de l’histoire de cette institution de mémoire et de son fonctionnement. Des visites commentées sont prévues tout au long de samedi et dimanche (départ à 14h, 14h30, 15h, 15h30, 16h, 16h30 et 17h) et une visite commentée spéciale famille est prévue dimanche à 16h15 (inscription obligatoire au 04 77 93 58 78).

Archives départementales de la Loire – 6 rue Barrouin à Saint-Etienne
Plus d’infos sur www.loire-archives.fr

3 – L’Hôtel Dugas de la Boissonny, une exemplaire maison notable de l’Ancien Régime

C’est un des plus beaux exemples de maisons notables de l’architecture néo-classique en pays couramiaud. L’Hôtel Dugas de la Boissonny est inscrit au titre des Monuments historiques depuis 2016. Pour les Journées européennes du patrimoine, son propriétaire ouvre les portes de cette construction, témoin de l’épopée industrielle de la famille Dugas. A noter la magnifique cheminée de la cuisine.

Plus d’infos sur cet édifice à retrouver sur cette page.
Hôtel Dugas de la Boissonny – 14 rue de la République à Saint-Chamond
Visites samedi et dimanche de 10h à 12h et 14h à 18h. Tarif : 1 €
Réservation obligatoire sur inscription auprès de Frédéric Farizon, propriétaire, au 06 25 67 45 84

4 – Les Forges de l’Université Jean Monnet

C’est le dernier bâtiment inauguré par l’Université Jean Monnet – en janvier dernier -, sur le campus Manufacture, situé derrière la Cité du design. Les Forges correspondent au Centre des Savoirs pour l’Innovation (CSI) de Saint-Etienne. C’est le lieu de l’expérimentation, de l’innovation et de la création à la stéphanoise. Sur place, vous trouverez un Fablab, des plateformes technologiques, une salle de créativité et des entreprises.

Les Forges – 11 rue du Docteur Rémy Annino à Saint-Etienne
Visites guidées samedi 18 septembre 2021 à 10h et 11h et dimanche 19 septembre 2021 à 10h30, sur inscription sur cette page

5 – Le Burkina Faso s’invite au Musée des civilisations de Saint-Just-Saint-Rambert

Dans le cadre de l’Ete du prieuré à Saint-Just-Saint-Rambert, le Musée des civilisations met en avant la culture burkinabé à travers plusieurs événements. Tout d’abord, la visite libre de l’expo Masques du Burkina Faso, ensuite par la présence de la Compagnie Marbayassa qui fera écouter au public présent différents contes provenant de ce pays africain (samedi à 16h30 et dimanche à 15h30, dans la cour du musée). L’occasion de voyager sans trop bouger.

Musée des Civilisations Daniel Pouget – place Madeleine Rousseau à Saint-Just-Saint-Rambert

6 – Revivre la Nationale 7 comme avant

Du côté du Coteau, à proximité de Roanne, on vivra un peu la nostalgie des vacances. Pas celles de cet été, mais celles d’il y a quelques décennies, lorsque la N7, appelée la Route Bleue, acheminait ses voyageurs depuis Paris jusqu’à la Côte d’Azur. Vestige de cette époque, une station-service Ozo située sur la commune du Coteau et abandonnée depuis 40 ans, reprend vie progressivement grâce aux mains des membres de l’association Car et bus et compagnie. Intitulé Ren’essence d’une station-service, ce projet de réhabilitation commence à sérieusement prendre forme. Les Journées européennes du patrimoine seront l’occasion de découvrir le travail d’ores et déjà accompli mais également profiter d’une exposition de véhicules de collection sur place.

Ex-station-service Ozo du Coteau – à l’entrée du Coteau, sur la Route Bleue (actuelle D207)
Dimanche 19 septembre à partir de 8h30
.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter