L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Devoirs de vacances

0
814 vues

Stoppée par le Covid-19 pendant plusieurs semaines, l’année scolaire 19/20 de nombreux petits Ligériens a été largement tronquée. Les pouvoirs publics ont décidé de mettre sur pied des « vacances apprenantes ». C’est le cas dans toute la Loire et notamment à Saint-Étienne où des enfants peuvent profiter d’une semaine mêlant apprentissage et loisirs, jusqu’au 28 août.

« Il y a un objectif social mais aussi un enjeu économique et éducatif avec les classes découvertes que nous proposons cet été », explique Siham Labich, adjointe au maire de Saint-Étienne en charge des affaires sociales. Ces classes découvertes s’étalent sur 8 semaines cet été, du lundi au vendredi, avec 5 jours d’activités et 4 nuits dans des centres de loisirs. « C’est une opération inédite qui permet à 1 000 Stéphanois de 6 à 17 ans de profiter de vacances gratuites », explique l’élue.

Des maths, du français et des activités ludiques mais éducatives

Ciblant exclusivement les enfants ayant connu des difficultés scolaires ou sociales, notamment pendant la période de confinement, ce dispositif permet un « rattrapage » sur certaines matières mais également la découverte d’autres activités. « Le matin, les enfants ont 2 heures de cours de maths et de français encadrés par des professeurs volontaires de l’Éducation nationale avec pour objectif de réconcilier ces jeunes avec l’apprentissage, détaille Siham Labich. L’après-midi, ce sont des activités attractives qui sont proposées comme de l’équitation ou des loisirs nautiques. Enfin, il y a des veillées organisées avec des thèmes comme par exemple l’astronomie. » Les enfants prioritaires afin de bénéficier de cette opération ont été sélectionnés sur les conseils des directeurs d’écoles ayant pu observer les difficultés de certains élèves. Mais l’opération reste ouverte à celles et ceux qui souhaiteraient soumettre une demande (il faut le faire au 04 77 48 65 00).

© Niko Rodamel

Un enjeu économique pour la relance du secteur des loisirs

Ces vacances apprenantes, déployées également dans d’autres communes de la Loire (comme à Rive-de-Gier par exemple), représentent également un enjeu économique fort pour les structures de loisirs ligériennes. Financées à 80% par l’État et à 20 % par la Ville de Saint-Étienne dans le cas de l’opération stéphanoise (pour un coût de 500€ pour une semaine pour un enfant), le dispositif fait figure de levier d’action important pour Siham Labich. « Cette action permet de réinjecter dans l’économie locale en investissant auprès de 7 opérateurs/maisons de vacances qui ont été fortement fragilisés à cause de la crise, se réjouit l’élue. D’autre part, ces colonies découvertes assurent réellement un épanouissement intellectuel et social pour ces jeunes. C’est très important après 3 mois de confinement. »


7 à toi, une émission pour se rattraper

Parallèlement à ces colonies apprenantes, Saint-Étienne Métropole et le Ministère de l’Education nationale et de la jeunesse ont signé un partenariat avec la chaîne de TV locale TL7 afin de mettre en place l’émission 7 à toi. Cette dernière a pour but de proposer chaque jour à 10h30 et 16h30 des programmes orientés autour d’apprentissages ludiques. Voilà ce que ça donne :

Pour revoir l’ensemble des émissions, ça se passe ici.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS