Saint-Étienne
dimanche 14 juillet 2024
19:20
Soutenez IF

Des indicateurs Covid avec une trajectoire « ascensionnelle, à la verticale »

0
1090 vues

Les indicateurs épidémiologiques liés aux Covid-19 dans Saint-Étienne Métropole et dans la Loire seraient les plus « dégradés » de France. C’est en tout cas, ce que deux élus ligériens affirment.

Saint-Étienne Métropole est en zone d’alerte maximale depuis samedi 10 octobre du fait de l’augmentation significative de trois indices épidémiologiques : taux d’incidence pour 100 000 habitants, taux d’incidence pour les plus de 65 ans et taux d’occupation des lits en réanimation par les patients atteints de la Covid-19. Vendredi 9 octobre, ces indices étaient les suivants pour la métropole stéphanoise : taux d’incidence de 378 pour 100 000 habitants (le seuil d’alerte maximale étant fixé à 250/100 000), taux d’incidence chez les plus de 65 ans de 240/100 000 (seuil d’alerte maximale de 150/100 000) et le taux d’occupation des lits en réanimation par les patients atteints de la Covid-19 étant à 31%.

« Un début de « tsunami » sanitaire »

Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière, indique ce matin sur son compte Facebook que des parlementaires de la Loire ont participé à « une réunion téléphonique avec la préfète de la Loire hier soir à 18 heures. » Selon lui, « nous avons les indicateurs Covid les plus dégradés en France dans la Métropole de Saint-Étienne et dans la Loire avec une trajectoire « ascensionnelle, à la verticale ». » Il poursuit en donnant de nombreux chiffres : « À Saint-Étienne Métropole, le taux d’incidence est 491/100 000 habitants (Lyon 386-Grenoble 381), le taux de positivité de 20,7%. Dans la Loire le taux d’incidence est de 374/100 000 (il était de 286 vendredi et 256 jeudi), contre une moyenne nationale de 166. Le taux de positivité est de 18,4% (14,5% en région AURA et <12% au niveau national). Les hospitalisations s’établissent à 223 avec 27 malades Covid et 37 réanimations (+2/vendredi). »

Même son de cloche du côté de Régis Juanico, député Génération S de la Loire, qui sur son compte Twitter rapporte les mêmes inquiétudes, évoquant même « un début de « tsunami » sanitaire. »

Avec les nouvelles annonces d’Emmanuel Macron attendues demain soir, la métropole stéphanoise peut potentiellement s’attendre à devoir subir de nouvelles mesures restrictives.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne