L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Le parti Agir arrive dans la Loire

• 7 octobre 2020 • Nicolas Bros
0
360 vues

Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière a annoncé la semaine dernière le lancement de l’antenne Loire d’Agir, parti politique national, se décrivant comme « la droite constructive » et présidé par le ministre Franck Riester.

Éric Berlivet, actuel maire de Roche-la-Molière est le nouveau référent de Agir_42 © DR

Le parti Agir possède désormais son antenne dans la Loire. Son référent est Eric Berlivet, actuel maire de Roche-la-Molière, qui a décidé de prendre la responsabilité de faire vivre Agir dans le département Ligérien. « Je considère le mouvement Agir comme un peu l’UDF d’aujourd’hui, explique-t-il. C’est un mouvement de centre-droit qui n’est pas en permanence contre le gouvernement et le président de la République. Il est pour l’intérêt de la France en évitant d’être en frontal face à toutes les décisions prises. » Un mouvement qui se situe donc assez proche de La République en Marche (LREM). « Oui, il existe des liens avec LREM mais également avec le MoDEM (Mouvement démocrate, NDLR) et en local même avec l’UDI (Union des démocrates et indépendants, NDLR). Nous sommes dans en lien pour combattre les extrêmes et le populisme et faire avancer les choses dans le bon sens. L’idée est de regarder ce que l’on peut faire avec ce que l’on a au lieu de toujours pleurer. »

Lorsqu’on lui demande si l’idée de ce mouvement consiste à fédérer les forces centristes au niveau départemental, l’élu préfère rester prudent. « Ce serait prétentieux de ma part, nous répond-il. Ce serait bien de pouvoir se retrouver autour d’une maison commune. Celle-ci existe déjà au niveau national avec LREM, Agir et le MoDEM mais il faudrait arriver à l’élargir dans les régions, les départements et les métropoles. Cela permettrait d’avoir un courant de pensées avec des personnes possédant des compétences, qui sont modérées et constructives avec une sensibilité d’ouverture et de rassemblement. Tout ceci sans faire du dogmatisme politique et de la caricature politique pour essayer d’exister. Ce n’est peut-être pas toujours porteur auprès du grand public mais je pense que c’est indispensable pour gérer les collectivités et les structures publiques. »

Soutien de Michel Thiollière

Concernant le nombre d’adhérents dans la Loire pour Agir, Eric Berlivet confie que « ce ne sont pas des milliers » mais se réjouit de voir des personnalités telles que Michel Thiollière, ancien maire de Saint-Étienne et ex-président du Parti Radical, venir soutenir le mouvement ou encore plusieurs maires. « Depuis quelques jours, ca frétille un peu dans le département, explique, enthousiaste, le maire de Roche-la-Molière. La Loire qui reste historiquement de centre-droit. »

Le mouvement agir compte bien exister dans la Loire en « proposant des candidats aux prochaines échéances électorales » assure son référent. Prochaines élections qui correspondent aux Départementales et Régionales prévues en mars 2021.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS