L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Congrès des maires de la Loire 2021 : un rassemblement attendu et des questions pour l’avenir

0
810 vues

Ce vendredi se déroule le 23e congrès de l’Association des Maires de France 42 (AMF42) au Centre des congrès de Saint-Etienne. L’occasion d’échanges et de rencontres autour du thème de l’attractivité des territoires mais aussi des questions financières pour les institutions locales.

Le salon des maires se déroule en parallèle du congrès des maires au Centre des congrès de Saint-Etienne © If Saint-Etienne

Il n’avait pas pu avoir lieu en 2020, le congrès de l’AMF42 (Association des maires de France) réunissant maires et présidents d’intercommunalités de la Loire, a pu se dérouler ce vendredi au Centre des Congrès. L’occasion pour les maires de la Loire d’échanger autour de la thématique retenue de l’attractivité des territoires avec notamment une conférence de Didier Locatelli, expert en stratégie territoriale. Pour Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond et président de l’AMF42, le rendez-vous est une réussite. « C’est un succès démontré par le nombre de personnes intéressées puisque nous avons eu 460 inscrits, s’est réjoui l’élu. De plus, le congrès est adossé à un salon des maires qui réunit 60 exposants. » Même son de cloche du côté de Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et vice-président de l’AMF42. « L’AMF possède un rôle essentiel pour les élus locaux pour deux raisons. Tout d’abord, elle permet de travailler en amont de la prise de lois mais aussi d’alimenter les ministres de propositions provenant directement du terrain. » Un travail fédérateur et combinant les expériences locales mis en avant également par Georges Ziegler, président du Département de la Loire, tout en rappelant que les maires constituent « les premiers maillons du lien social, dans une société de plus en plus antagoniste. »

Yves Nicollin (au micro) aux côtés de Georges Ziegler, Hervé Reynaud et Gaël Perdriau © IF Saint-Etienne

« Savoir à quelle sauce nous allons être mangés »

Mais au-delà d’un simple rassemblement, ce congrès était également l’occasion pour l’association AMF42 de tenir son assemblée générale avec la présence du ministre délégué chargé des Comptes publics, Olivier Dussopt. Une présence qui devait permettre aux élus ligériens de revenir sur plusieurs problématiques à l’approche des futures échéances électorales. « Il est indispensable d’avoir un volet sur nos territoires et collectivités dans les programmes des candidats aux Présidentielles 2022, assure Yves Nicollin, maire de Roanne et vice-président de l’AMF42. Depuis 2014, les dotations sont en baisse. Depuis 2017, ce sont 6 millions d’euros de moins pour la Ville de Roanne et son agglomération. C’est le quinquennat de l’appauvrissement. En tout, cela représente 50 millions d’investissements en moins pour nous. Le plan de relance est une bonne chose mais cela ne représente qu’un dixième des pertes que nous avons connu dans nos collectivités. » Avant de conclure : « Nous avons besoin de savoir à l’approche des élections, à quelle sauce nous allons être mangés. Nous avons besoin d’un pacte de confiance avec l’Etat pour les cinq prochaines années. »

Nous avons besoin d’un pacte de confiance avec l’Etat pour les cinq prochaines années.

Yves Nicollin, maire de Roanne

Une position partagée par les trois autres élus présents à la conférence de presse de présentation du congrès et précédemment cités.

Suite à son discours et sa présence ce matin, le ministre Olivier Dussopt a posté ce message sur les réseaux sociaux, appuyant quant à lui notamment sur la « stabilité de la dotation globale de fonctionnement depuis 2017 » ou 1 l’abondement de la DSIL (dotation de soutien à l’investissement local) 2022 de +350M€ ».

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS