L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Loire Forez veut réduire la poubelle moyenne de ses habitants de 80 kg

• 22 avril 2021 • Xavier Alix
1
582 vues

L’agglomération a lancé en 2019 un plan d’actions qui vise à réduire d’ici 2025 de 10 % le volume des déchets collectés chez ses habitants ou déposés par ceux-ci en déchèterie. Cela passe par une réduction de ce qui est « vert ».

L’enseigne Pro Loisirs Ets Sivard à La Tourette, un des quatre partenaires de l’opération Broyer du vert. Photo Loire Forez.

À Loire Forez, on fouille régulièrement les poubelles des habitants. Techniquement, on appelle cela une « caractérisation ». C’est ponctuel mais régulier. Sur quelques poubelles bien ciblées, en différenciant les types d’habitat. Une opération courante de la part des collectivités. Elle consiste à savoir de quoi sont composés les déchets et donc adapter la politique publique.

En ce qui concerne les poubelles grises, celles qui partent au centre d’enfouissement de Roche-la-Molière, « nous avons constaté que le tiers de nos déchets sont des biodéchets. Dont pour 10 % des épluchures et autres restes de repas », explique Pierre Giraud, vice-président de Loire Forez à la gestion des déchets. Il y a aussi 20 % de matières vertes issues des jardins. Celles-ci finissent en déchèterie. Environ 50 kg par an et par habitant.

« Les biodéchets seront interdits dans les poubelles en 2023 »

« C’est certes un moindre mal par rapport aux pratiques de brûlages. Elles sont bien sûr interdites aujourd’hui, rappelle Pierre Giraud. Mais cela représente un coût important pour accueillir et transformer ces 12 000 t reçues chaque année. Avec une dépense supérieure à 500 000 €. » Sans compter l’émission carbone liée l’utilisation des véhicules pour se rendre à ces mêmes déchèteries.

Afin de réduire de 10 % le volume des déchets collectés chez ses habitants ou déposés en déchèterie, soit 80 kg par an et par habitant, Loire Forez sensibilise déjà aux compostage. La collectivité forme ses administrés. Elle leur propose, aussi des composteurs pour 25 à 30 euros. « Surtout que les biodéchets seront interdits dans les poubelles en 2023 », souligne Pierre Giraud.

Loire Forez propose de « broyer du vert »

Pour ce qui est des matières vertes, Loire Forez propose de « broyer du vert » à compter de ce printemps. Jusqu’en 2025, elle va investir 35 000 euros par an pour permettre à chaque famille de louer gratuitement un broyeur de végétaux, une demi-journée par an, chez un des quatre professionnels partenaires de l’opération répartis sur son territoire.

« L’idée est à la fois de proposer du matériel de qualité par l’intermédiaire des professionnels de la location, d’essayer de mailler le territoire en s’appuyant sur un réseau d’enseignes et aussi de faire marcher l’économie locale. Cerise sur le gâteau : broyer ces branches permet d’obtenir un paillis, véritable or vert du jardin », précise Pierre Giraud.

L’agglomération veut favoriser l’usage plutôt que la propriété. Ce genre de matériel ne sert que très peu de fois dans l’année. L’action sera accentuée par l’encouragement, dans un premier temps, de 30 communes de la partie sud, à s’équiper de broyeurs. Plus imposants, fournis par Loire Forez, ils permettront un usage semi-collectif.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

1 commentaire
Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS