L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Phase 2 de dépistage Covid-19 à Saint-Etienne : 7 100 personnes ont participé

• 3 mars 2021 • Nicolas Bros
0
494 vues

Après avoir accueilli en janvier 7 000 personnes pour sa première phase, la campagne de dépistage massif de la Covid-19 à Saint-Etienne a vu 7 100 volontaires venir bénéficier du test salivaire du 22 au 28 février. Résultats : 170 positifs sur cette seconde phase, soit 2,4% de taux de positivité.

Pour cette seconde phase de dépistage massif, un bus itinérant a été mis en place par la Stas et a permis d’effectuer plus de 500 tests © IF Saint-Etienne

Au total, ce sont 14 100 Stéphanoises et Stéphanois qui auront pu bénéficier de l’opération de dépistage Covid de grande ampleur déployée en deux phases en janvier et en février à Saint-Etienne. Organisée par la Préfecture de la Loire, l’Agence Régionale de Santé Auvergne Rhône-Alpes, la Ville de Saint-Étienne, l’Assurance Maladie et le CHU de Saint-Étienne, cette campagne a dépisté en tout 20 000 personnes si on ajoute les 6 000 personnes symptomatiques ou cas contacts. Au lancement de la première phase en janvier, l’objectif affiché par les organisateurs était alors d’atteindre la barre des 40 000 tests.

900 personnes positives identifiées

La Préfecture de la Loire précise que, sur les deux semaines de tests déployés, ce sont « environ 900 personnes positives ont pu être identifiées » et « autant de chaînes de contamination qui ont été stoppées ».

Elle tire également plusieurs enseignements de cette campagne, notamment :

  • les taux de positivité les plus élevés ont été observés chez les personnes de moins de 40 ans
  • de façon globale, les tests antigéniques salivaires dépistent les patients présentant les charges virales les plus fortes (dits « super-contaminateurs ») mais ne « voient » pas les sujets avec des charges virales faibles.
  • sur les 130 premiers prélèvements positifs analysés, il a été identifié 68% de variants (variant dit anglais en grande majorité).

Enfin, toujours selon la Préfecture, « cette campagne a permis de rappeler que le couple dépistage-isolement des positifs reste un levier majeur de maîtrise de l’épidémie en parallèle de la vaccination pour freiner la circulation du virus. »

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS