L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Padel Shot Le Chaudron : retour au service

• Julie Tadduni
0
718 vues

Un immense complexe de Padel Shot a ouvert ses portes le 9 juin, derrière le stade Geoffroy Guichard. Un centre pilote, qui a pour vocation de se développer dans toute la France. 

Padel Shot
© JT / IF Saint-Etienne

Ils avaient obtenu l’autorisation d’ouvrir leur établissement alors même que le pays apprenait le reconfinement en novembre. Résultat : les trois associés fondateurs n’ont jamais pu ouvrir à l’automne comme prévu et ont officiellement inauguré le Padel Shot Le Chaudron le 9 juin dernier. Le Padel quoi ? Si vous ne connaissez pas encore cette pratique, intégrée à la Fédération française de tennis, il s’agit d’un sport assez similaire, qui se joue à quatre sur des terrains plus petits, encadrés de murs qui peuvent être utilisés pour des rebonds. Une pratique accueillie avec enthousiasme par les Stéphanois.

2 800 mètres carrés et bientôt plus

« Nous avons deux centres, à Saint-Étienne et Caen. Nous proposons cinq terrains de padel, quatre de badminton, deux tables de ping-pong et un terrain de pétanque pour le moment, le tout en indoor, explique Simon Boisset, directeur sportif du centre stéphanois. Il est possible que dans le futur, nous proposions d’autres activités.» Un complexe qui s’étend sur 2 800 mètres carrés mais dont un agrandissement est d’ores et déjà prévu pour 2022, afin de doubler le nombre de terrains de padel shot. Un espace restauration, qui sert les plats réalisés par La Fabuleuse Cantine et Cuizin sur Cours est également en place, ainsi qu’un coin coworking. « Nous voulions mettre en avant des produits qui soient en accord avec nos valeurs, qu’il y ait une histoire derrière. L’idée est que l’on soit aussi un lieu de vie pour les familles, ajoute Gilles Boutet, l’un des co-fondateurs. C’est pourquoi nous allons certainement développer l’offre bien-être et fitness avec du yoga et du pilates. Les deux premiers centres que nous avons ouverts sont un peu des laboratoires, nous allons affiner notre concept, pour être précis dans ce que nous allons proposer.»

« L’idée est de dupliquer le concept dans toute la France, pour atteindre 10 à 15 centres d’ici cinq ans »

Gilles boutet, co-fondateur de Padel Shot

Le cœur vert

Car les ambitions des fondateurs ne s’arrêtent pas là. « L’idée est de dupliquer le concept dans toute la France, pour atteindre 10 à 15 centres d’ici cinq ans, poursuit Gilles Boutet. Nous avons eu une belle opportunité à Saint-Étienne avec ce lieu, qui sera certainement notre plus beau centre avec cette structure Eiffel. » Et avec ce qui se profile comme étant une sortie de crise sanitaire, les Stéphanois ont pu découvrir cette activité. « Nous pensions que ce serait le badminton qui serait plébiscité, pour découvrir le padel shot par ce biais mais nous avons été surpris que les réservations se fassent directement sur cette activité. Nous avons eu la chance de conserver nos équipes pendant la fermeture, et c’est tant mieux parce que les gens sont à la recherche de contacts humains, de sports en équipe. » Gilles Boutet et Simon Boisset espèrent même voir des équipes se monter et avoir un niveau suffisant pour « aller challenger les Lyonnais et être présents dans les compétitions nationales voire internationales. » Car s’il est Breton d’origine, Gilles Boutet l’assure « j’ai retrouvé cette simplicité chez les Stéphanois. Il y a désormais un vrai cœur vert qui bat en nous.»

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS