Saint-Étienne
jeudi 29 septembre 2022
14:26
Soutenez IF

À Saint-Étienne, Climb Up ouvre la voie aux grimpeurs

0
1763 vues

Le 24 août une salle d’escalade sur plus de 1 800 mètres carrés ouvrira ses portes à Saint-Étienne. Climb Up se veut aussi un lieu de vie, au sein duquel grimpeurs amateurs et confirmés se côtoient dans une ambiance conviviale. Un projet porté par Catherine Salciccia, elle-même grimpeuse, et qui souhaitait proposer un spot indoor aux Stéphanois.

Climb Up
L’ouverture est prévue pour le 24 août. ©JT

Autrefois juriste en entreprise, Catherine Salciccia est surtout grimpeuse. Son conjoint étant Stéphanois, tous deux se rendent vite compte qu’il n’y a pas d’offre indoor sur place. « Lorsque les conditions météo ne permettent pas de pratiquer l’escalade en extérieur, il faut aller sur Lyon. Il y a même des gens qui font le trajet depuis la Haute-Loire ». C’est là que le projet d’ouvrir une salle commence à germer.

Or, tous deux connaissent bien François Petit, fondateur de Climb Up qui compte 29 salles dans l’Hexagone, lui-même plusieurs fois champions du monde d’escalade. « J’avais envie de créer une salle de grimpe mais je ne me voyais pas faire ça en indépendant ». Elle soumet l’idée à François Petit qui avait déjà en tête d’ouvrir à Saint-Étienne. C’est ainsi que la deuxième franchise du groupe verra le jour sur l’esplanade Bénévent, derrière le stade Geoffroy Guichard.

« L’idée est que ce soit un lieu de vie où l’on vient grimper, puis se faire un sauna, et retrouver ses amis autour d’un verre »

Catherine Salciccia, présidente de Climb Up Saint-Étienne.

La grimpe pour tous

« Ce sont des salles qui sont conçues pour être ouvertes à tous, quel que soit le niveau, l’âge (dès 4 ans, ndlr), l’aptitude aussi car il y a des cours à destination des personnes en situation de handicap, et à tous les publics. C’est quelque chose d’important. L’idée est que ce soit un lieu de vie où l’on vient grimper, puis se faire un sauna, et retrouver ses amis autour d’un verre ». En effet, la salle proposera également une offre bar et de snacking réalisés à base de produits locaux.

La salle stéphanoise, conçue au sein d’un bâtiment historique, a la particularité d’être baignée de lumière, ce qui est plutôt rare dans ce genre de structure. Plusieurs voies sont ouvertes aux grimpeurs, allant de 12 à 17,5 mètres de haut, avec ou sans dévers (paroi inclinée), pour des difficultés allant de 4 (pour les débutants) à 8 (pour les grimpeurs professionnels). Un parcours aventure est également disponible avec une tyrolienne de pas moins de 55 mètres, ainsi qu’une partie blocs.

2 millions d’euros d’investissement

L’ouverture est prévue pour le 24 aout avec neuf salariés, dont huit équivalents temps plein. Pour ce faire, Catherine Salciccia a dû investir 2 millions d’euros, uniquement issus de fonds privés. « Nous avons une capacité d’accueil de 250 personnes, en sachant qu’il y a 180 voies. Ici l’accès est très facile. Il y a un grand parking, le tram, l’autoroute pas loin et les halles regroupent de nombreuses disciplines avec le soccer, le padel, et le karting. » Plusieurs formules seront proposées aux grimpeurs comme aux néophytes, avec ou sans abonnement, avec cours ou en autonomie. Une soirée d’inauguration sera organisée le jeudi 8 septembre avec une compétition d’escalade sur place, en présence de la championne locale, Anouck Jaubert.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter