Saint-Étienne
dimanche 25 septembre 2022
23:40
Soutenez IF

Maître André Buffard : « On peut essayer de contourner les preuves dans tous les sens… elles existent »

0
7491 vues

La diffusion de nouveaux enregistrements sonores par Mediapart et le placement en garde à vue, levée depuis, de Gaël Perdriau, Samy Kéfi-Jérôme, Gilles Rossary-Lenglet et Pierre Gauttieri, ont marqué ce début de semaine. Dans cet entretien, nous avons voulu faire le point avec Maître André Buffard, avocat de Gilles Artigues, qui assure que tous les éléments venant à prouver le chantage n’ont pas encore été rendus publics.

Lundi 12 septembre, Mediapart diffusait des extraits de conversations enregistrées par Gilles Artigues en novembre 2017 et février 2018. S’en est suivi le placement en garde à vue, dès le mardi matin, de Gaël Perdriau, Samy Kéfi-Jérôme, Gilles Rossary-Lenglet et Pierre Gauttieri. Des ultimes rebondissements dans cette affaire qui n’en finit pas de secouer la ville de Saint-Étienne depuis maintenant près de 3 semaines, et à laquelle André Buffard, avocat de Gilles Artigues, n’a pas manqué de réagir à notre micro. Pour lui, que ce soit « au plan moral, humain, politique, c’est ahurissant que l’on puisse se comporter de cette manière ». L’avocat lui-même, qui déclare avoir vu de tout durant sa carrière, se dit « abasourdi » par cette affaire.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter