Saint-Étienne
jeudi 8 décembre 2022
15:11
Soutenez IF

Le nouveau pôle enfance jeunesse de Montreynaud coûtera près de 8 millions d’euros

0
1122 vues

Parmi les aménagements prévus dans le quartier de Montreynaud dans le cadre de l’Anru II, un nouveau pôle enfance-jeunesse-famille couplé à la rénovation du stade de Saint-Saëns. A l’occasion du conseil municipal de Saint-Etienne lundi, la majorité a donné des détails sur ce nouvel aménagement dont le coût va s’élever à 7,8 M€.

Montreynaud
51 millions d’euros seront investis pour réhabiliter le quartier dont 7,8 pour le nouveau pôle enfance-jeunesse-famille. ©Ville de Saint-Etienne

51 M€ : c’est ce qui est promis par le programme de rénovation urbaine, l’Anru II pour le seul quartier de Montreynaud, un des quatre concernés à Saint-Etienne. Ici, 10 millions seront pris en charge par la municipalité, 20 par l’Etat, 15 par les bailleurs sociaux, le reste par Saint-Étienne Métropole. Plus de 15 % de ces investissements, 7,8 M€ exactement, seront consacrés au nouveau pôle enfance-jeunesse-famille couplé à la rénovation du stade de Saint-Saëns. Lundi, le conseil municipal de Saint-Etienne a fixé l’enveloppe financière prévisionnelle du projet et lancé le concours de maîtrise d’œuvre, « d’architecte ». L’occasion d’en apprendre un peu plus.

« Pour rappel, Montreynaud compte presque 10 000 habitants. Son cadre de vie s’est nettement amélioré depuis 2014 à la suite de la destruction de la Tour Plein ciel suivi du grand programme de transformation Forum que nous avons conduit, estime Siham Labich, adjointe chargée, entre autres, de la politique de la ville. Cette grande de transformation se poursuit sur le mandat. Nous allons terminer le haut du quartier et intervenir fortement sur le bas, c’est-à-dire Molina et Saint-Saëns. » Un grand projet de renouvellement urbain présenté dans sa globalité en réunion publique début janvier.

Le secteur de Saint-Saëns sera consacré à l’enfance-jeunesse

L’élue insiste cependant sur le fait « que l’urbain est ici au service de l’humain ». D’où l’importance d’un nouvel équipement enfance-jeunesse « co-construit avec les habitants en constituant un groupement d’intérêt public qui sera consolidé sur ce mandat ». L’espace Aretha-Franklin sur le haut du quartier ne va pas disparaître pour autant. Le nouveau pôle sera complémentaire des activités de ce dernier recentrées sur celles adultes en se basant sur le collectif Vivre ensemble. Au-delà, bien sûr, de l’amélioration de la qualité de l’offre sociale, deux autres objectifs affichés par la municipalité. Mieux connecter les trois plateaux de Montreynaud : « haut », « Saint-Saëns », « Molina » et donc permettre un brassage de tous les publics. Et mieux structurer l’offre sociale en lien avec la création du nouveau centre social « spécialisant » Saint-Saëns sur les activités enfance, jeunesse et familles.

L’ambition du projet est de mêler culture et sport, se montrer plus réactif et donner plus de visibilité aux activités dans un cadre plus aéré.

Siham Labich, adjointe municipale, chargée de la politique de la ville

Ce nouveau pôle, qui sera construit en lieu et place de l’ancienne école Elsa-Triolet, promise à la démolition, aura plusieurs fonctions. La crèche de 36 berceaux, actuellement inconfortablement installée dans le bas d’un immeuble à proximité y sera déménagée. Elle verra sa capacité d’accueil augmenter de 10 %. Le centre de loisirs de la Police nationale, CLJ 42, s’y installera aussi. Ce sera le cas également du centre de loisirs 3-12 ans actuellement à Aretha-Franklin gérée par l’association des Pep 42 tout comme celui des Coquelicots spécialisé dans l’accueil d’enfants souffrant de troubles autistiques. Là aussi, la capacité d’accueil sera augmentée et de manière conséquente puisque l’on passera de 80 à 150, voire 200 places à terme. Il faut y ajouter un lieu d’accueil parents/enfants, actuellement dispatché sur Saint-Saëns et un nouvel lecture « très demandé », précise Siham Labich.

Une démolition-construction en 2024-2025

L’équipement présentera un grand parvis, des parkings voiture et vélo. Des locaux seront créés pour favoriser la pratique sportive sur le terrain de football à 8 réaménagé juste en face. Signalons que parallèlement, le stade Saint-Saëns à proximité, jusque-là en pelouse, sera rénové au cours de cette année 2022. « L’ambition du projet est de mêler culture et sport, se montrer plus réactif et donner plus de visibilité aux activités dans un cadre plus aéré, conclut Siham Labich. Nous avons fait appel au conseil citoyens, au conseil de quartier et aux associations concernées. Nous consulterons à nouveau les habitants par des ateliers non plus sur le projet en soi mais son agencement. »

La sélection de la maîtrise d’œuvre et les études liées auront lieu en 2022 et 2023. En 2024-2025 se déroulera la démolition de l’ancienne construction avant de passer la construction du pôle qui devrait donc être livré au plus tard d’ici 2026. Les groupes d’opposition n’ont pas fait d’interventions sur ce sujet au conseil municipal qui s’est tenu lundi.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter