Saint-Étienne
vendredi 24 mai 2024
18:37
Soutenez IF

Nouveau laboratoire de biologie médicale du CHU : « Ici, on réalise tout sur place »

0
3340 vues

Ce vendredi 1er septembre, le CHU de Saint-Etienne inaugure son nouveau laboratoire de biologie médicale. Ouvert à tous, il ouvrira ses portes dès lundi 4 septembre, sept jours sur sept. Grâce à ce nouvel outil, le Centre hospitalier entend élargir son offre et gagner en visibilité.

CHU
Le laboratoire s’étend sur 200 mètres carrés et ouvrira ses portes le 4 septembre. © JT/ If Saint-Etienne.

Dès ce lundi 4 septembre, un nouveau laboratoire de biologie ouvre ses portes à Saint-Etienne. Une idée que mûrit le CHU depuis longtemps, et qu’il a désormais pu concrétiser. « Je suis très fier d’inaugurer ce laboratoire dont l’idée était d’avoir un lieu unique de prélèvements, a déclaré le professeur Thomas Bourlet, responsable du pôle biologie pathologies du CHU de Saint-Etienne. Il était important que ce lieu soit ouvert sur l’extérieur et ainsi renforcer la coopération entre ville et hôpital ». Le professeur précise que les consultations sont réparties dans différents bâtiments du CHU, les obligeant à avoir plusieurs centres de prélèvements en interne et peu visibles. Désormais, ce bâtiment de 200 mètres carrés, qui appartenait déjà au CHU, disposera de quatre boxes de prélèvement afin d’accueillir plusieurs dizaines de personnes chaque jour.

Une biologie maison

« Ici, le laboratoire est plus visible et ouvert aux patients du CHU comme à ceux qui ne le sont pas. Regrouper les lieux de prélèvements va nous permettre d’être plus efficace et d’avoir une prise en charge globale, estime le soignant. D’autant qu’on réalise tout sur place, les prélèvements comme les analyses. On peut dire que c’est un peu de la biologie faite maison ». Pour gagner encore davantage en efficacité, le CHU a lancé www.labo.chu-st-etienne.fr pour la prise de rendez-vous en ligne, ainsi que pour consulter ses résultats. Par ailleurs, si le patient vient du CHU, son médecin prescripteur reçoit ses résultats via une messagerie sécurisée, qui sont également intégrés dans son dossier médical. Mais au-delà de ces intentions, le centre hospitalier souhaite aussi augmenter son taux de prélèvements sur place.

« En tant que virologue, je ne peux pas ne pas en parler. Mais c’est un lieu qui est approprié pour traiter une éventuelle prochaine pandémie que je ne souhaite pas »


Professeur Thomas Bourlet, responsable du pôle biologie pathologies du CHU de Saint-Etienne.

Devenir visible

12 personnes, toutes issues de la cellule de maintien dans l’emploi travailleront sur site. « Ce centre contribuera à une meilleure visibilité de notre biologie hospitalière universitaire », a lancé le professeur Thomas Bourlet dans son discours. Et pour cause. Les consultations du CHU de Saint-Etienne ne génèrent que 20 % de prélèvements sur place, selon Corinne Lebail, cadre supérieure de santé du pôle biologie et pathologies du CHU de Saint-Etienne. Un chiffre étonnement bas qu’elle explique par le manque de visibilité des centres de prélèvements jusqu’alors. Par ailleurs, beaucoup de patients vont aussi au plus proche de leur domicile. Avec un laboratoire qui a pignon sur rue, le centre hospitalier espère atteindre les 50 %. D’autant que d’autres compétences devraient s’y ajouter.

Vaccination de pointe

Ainsi, le professeur Bourlet rappelle que le CHU est un établissement en pointe de la vaccination. Pour lui, il est donc assez naturel de pouvoir proposer de la vaccination sur place ou encore de pouvoir participer à des essais cliniques. Par ailleurs, il ajoute : « En tant que virologue, je ne peux pas ne pas en parler. Mais c’est un lieu qui est approprié pour traiter une éventuelle prochaine pandémie que je ne souhaite pas ». Enfin, côté budget, on parle d’investissement minime, la masse salariale étant déjà intégrée au budget, avec un local qui appartenait déjà à l’établissement.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne