Saint-Étienne
lundi 15 avril 2024
23:08
Soutenez IF

Pototam : la crème de la crème pour bébé

0
2072 vues

En 2020, Xavier et Manon Alves ont créé l’entreprise Pototam, spécialisée dans les cosmétiques naturels pour enfants. Depuis, la petite structure a fait du chemin, et ses fondateurs souhaitent développer davantage la présence de leurs produits en pharmacie…

Manon et Xavier Alves étaient à la recherche de produits sains pour la peau des bébés. C’est comme ça qu’ils ont créé Pototam.

Il y a trois ans, la France s’apprêtait à se confiner. C’est à ce moment que Xavier et Manon Alves fondent Pototam. « Je ne sais pas si les choses seraient allées plus vite pour nous en période normale, explique Xavier Alves. On a commencé notre activité en vendant nos produits sur Internet, donc je ne pense pas que le confinement ait eu de réel impact ». Pototam est né d’un constat qu’ils ont fait en tant que jeunes parents. Difficile de trouver naturels pour prendre soin de la peau des bébés. « Quand on regardait la liste des ingrédients, il y en avait toujours qui étaient controversés, ou alors superflus ». Pototam est un clin d’œil à leur fille cadette qui, à l’époque, ne parvient pas à dire hippopotame. Le couple commercialise ses premiers produits au mois de septembre 2020.

Des cosmétiques verts

Il faut dire que leurs profils sont complémentaires. Lui est ingénieur, spécialisé en création de cosmétiques, et elle est diplômée en psychologie et en médecine traditionnelle chinoise, et forte d’une expérience significative comme acheteuse dans un grand groupe. Depuis le début de l’aventure, ils conçoivent et fabriquent tout eux-mêmes. « Nos produits sont 100 % naturels, bio, et éco-responsables, précise Xavier Alves. Leurs compositions ne contiennent aucun ingrédient controversé ou superflu. Tout ce qui n’est pas utile pour la peau est retiré ». Et chacun a un rôle bien précis chez Pototam. « Nous sommes un peu multi casquettes, c’est pourquoi nous avons toutes nos activités au même endroit, à Montbrison, rapporte Manon Alves. Moi, je suis plus sur l’opérationnel, la fabrication, l’emballage et l’expédition. Xavier crée les recettes, s’occupe du volet commercial et de l’administratif ».

Investir le territoire national

En plus du couple, une alternante en master marketing et vente est venue récemment renforcer les effectifs, tandis qu’une première s’occupe de la communication et des réseaux sociaux depuis maintenant un an. « D’avoir chacun ses compétences, ça permet de travailler en couple sans trop se marcher dessus ». Pour le sourçage de ses matières premières, le couple a choisi d’aller toujours au plus local, avec notamment une huile essentielle ligérienne. Pour autant, les tarifs restent accessibles. « On grossit de notre côté donc on commande en plus grande quantité ce qui fait baisser les coûts, explique Manon Alves. Et puis nous n’avons pas d’intermédiaires ».

Toujours vendus en ligne, la gamme Pototam a aujourd’hui investi les rayons des pharmacies et de certaines boutiques bio ou de puériculture de Rhône-Alpes. Des projets qu’elle souhaite désormais mener au niveau national. En 2023, Pototam a enregistré une hausse de 80 % de son chiffre d’affaires et l’entreprise lancera un nouveau produit d’ici quelques semaines.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne