Saint-Étienne
dimanche 16 juin 2024
18:09
Soutenez IF

Habitat : le Département de la Loire invite à frapper à sa porte

0
1315 vues

Les Ligériens n’ont passez recours à elle. Et pourtant, la MDHL (Maison départementale de l’habitat et du logement) financée par l’argent public mais non facturée aux particuliers pour service rendu est là pour ça : donner des conseils, orienter, évaluer, aider autour de toute la variétés des problématiques du logement. Un service public que le Département de la Loire décrit comme un « guichet unique », « objectif » et « loyal ». Aussi, entend-il le faire savoir…

Fabienne Perrin, conseillère départementale déléguée en charge du Logement. ©If Média/Xavier Alix

Ras la pompe du démarchage téléphonique, pour ne pas dire harcèlement, pseudo technique, plus sûrement commercial ? « Sans visées commerciales, c’est notre rôle, dans un Département comme le nôtre, de conseiller, d’orienter, d’informer les particuliers aux côtés de nos partenaires comme nous le faisons d’ailleurs au niveau des collectivités, mairies ou intercommunalités. C’est la raison d’être de la MDHL* créée en 2011, synthétise Fabienne Perrin, conseillère départementale déléguée en charge du Logement. Avec la grande différence que toute l’aide que nous proposons est gratuite et qu’elle sera systématiquement évaluée et adaptée aux besoins. Bref, loyale. » Des MDLH, tous les Départements n’en ont pas, souligne celui de la Loire. Pour autant, il ne s’agit pas ici de sortir de ses compétences dévolues par la loi vis-à-vis de besoins criants qui seraient laissés à l’abandon, comme l’assume parfois la collectivité ligérienne et comme l’a clairement clamé vendredi l’étage au-dessus, la Région, via Laurent Wauquiez en visite dans le territoire de Saint-Etienne Métropole.

« La loi NOTRe fait clairement de nous le chef de file sur les questions liées à l’habitat et le logement, rappelle Fabienne Perrin. C’est un droit fondamental pour chacun. Nous assumons en proposant ce qui est un guichet unique aux questionnements, cela en mobilisant l’expertise de nombreux partenaires. » Un service présenté par la collectivité comme particulièrement proactif qui a son siège rue Balaÿ à Saint-Etienne mais qui, compte aussi, des antennes à Roanne et Montbrison. Un budget de fonctionnement d’environ 2,5 M€ y est affecté par an (et 33 équivalents temps pleins), financé par l’Etat, la Région et le Département à hauteur d’un petit tiers de cette somme. Comment moderniser et agrandir un logement ? Comment l’aménager pour conserver un maximum d’autonomie ? Ou encore, par quels travaux commencer pour améliorer la performance énergétique de sa maison et peut-on bénéficier d’aides pour son projet ? Tous les publics sont censés y trouver leur compte, au moins une orientation, de manière « objective » en téléphonant, en envoyant un courriel, en passant le pas de la porte.

Un service sous-utilisé

Afin de présenter une expertise la plus complète possible, le service regroupe la présence de partenaires spécialistes : des déclinaisons locales et « adaptées à ce contexte locale » d’agences publiques comme l’Adil 42, Renov’actions 42, de dimensions associative comme Soliha Loire Puy-de-Dôme mais aussi des permanence de professionnels du privés payés par la MHDL comme des architectes conseil, des conseillers numériques, des ergothérapeutes, si importants pour déterminer comment adapter les besoins pour le maintien de l’autonomie jusqu’à déterminer comme la porte ou le tiroir doivent désormais s’ouvrir, souligne Fabienne Perrin. Pourtant, malgré ses 36 000 contacts avec des contacts relevés avec des Ligériens (c’est-à-dire, a minima, un échange téléphonique ou mail) en 2022, malgré son entière gratuité – du moins le jour J pour le solliciteur mais pas pour le contribuable, les deux pouvant se confondre –, le Département estime le service sous-utilisé. Or, il peut intensifier et adapter son activité en cas de nécessité.

Fin de la trêve hivernale, probable refroidissement des températures, ce qu’il reste de l’hiver approchant, perspectives de nouvelle vague de hausses énergétique et Journée nationale de la précarité énergique prévue le 23 : le Département a décidé de faire de ce mois de novembre, le premier de son « Mois du logement et de l’habitat » pour faire savoir ce qu’il peut apporter. Avec une campagne de communication à l’appui lancée le 13 novembre et se prolongeant jusqu’au 20 novembre. Pour 10 000 € investis dans l’acquisition d’espaces, « Votre logement ? Parlons-en ! » est diffusée sur les réseaux (et bien sûr son site web) et par des spots sur Activ radio.  

*Maison départementale de l’habitat et du logement.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne