Saint-Étienne
dimanche 14 juillet 2024
19:30
Soutenez IF

Alexandre Rochatte, nouveau préfet de la Loire : « Je n’arrive pas ici avec des idées préconçues »

0
3296 vues

Fraîchement installé nouveau préfet de la Loire, Alexandre Rochatte s’est présenté face à la presse ce lundi 6 février. L’occasion pour lui de donner quelques directions dans lesquelles il souhaite orienter son mandat ligérien et de livrer ses premières impressions sur le département.

Alexandre Rochatte, préfet de la Loire, le 7 février 2023 © If Media

« Comme j’ai pu directement le constater, la Loire est un territoire où l’on est très bien accueilli » s’est réjoui Alexandre Rochatte, nouveau préfet de la Loire, lors de son premier point presse ce lundi 6 février, suivant sa prise de fonctions et son dépôt de gerbe le matin-même au monument aux morts de Saint-Etienne. Une cérémonie traditionnelle où il a également pu échanger rapidement avec plusieurs élus tels Jean-Pierre Berger, premier adjoint au maire de Saint-Etienne, Georges Ziegler, président du Département, Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond et président des maires de la Loire, Cécile Cukierman, sénatrice, Dino Cinieri, député ou encore Nicole Peycelon, conseillère régionale.

100e préfet de la Loire

Succédant à Catherine Seguin, partie pour l’Oise et Beauvais, cet ancien militaire est devenu le 100e préfet de la Loire. Né le 24 septembre 1969 à Toul en Meurthe-et-Moselle, Alexandre Rochatte fut préfet de la Meuse entre janvier 2019 et août 2020 avant de rejoindre la Guadeloupe également en tant que préfet pour une période de deux ans et demi. Une expérience enrichissante, malgré les nombreuses crises à gérer (Covid, émeutes violentes, etc), pour cet ancien officier des troupes de marine qui souhaite garder de son « passage en Guadeloupe cette capacité de résilience, de passer les crises et d’aller au-delà ». Concernant la Loire, un département qu’il ne connaît pas encore, Alexandre Rochatte est optimiste à l’idée de le découvrir et d’y exercer. « Je suis ravi d’être dans la Loire, lance-t-il. Je n’arrive pas ici avec des idées préconçues. La seule image que j’en avais c’est que c’est un territoire en transition économique avec de nombreux atouts et un carrefour extraordinaire. » Concernant ses premières actions, il souhaite d’abord faire la connaissance des acteurs du territoire. « Je vais aller à la rencontre des acteurs du territoire, les élus, les acteurs économiques et socio-économiques mais aussi le monde agricole. »

La Loire est un territoire où l’on est très bien accueilli.

© Photo fournie par la préfecture de la Loire

Parmi ses priorités, il en dégage malgré tout quelques-unes. Tout d’abord la sécurité, d’une manière globale, mais aussi et surtout un travail pour améliorer la sécurité routière. « Je fus chef de service de la délégation à la sécurité routière, c’est donc un sujet auquel je suis attaché », explique-t-il, avant de poursuivre. D’autre part, la situation actuelle de l’économie et le sujet de l’emploi sont pour moi des questions également primordiales, notamment celle de faciliter l’implantation d’activités industrielles. Il existe un enjeu fort autour des friches et de la réutilisation des sites industriels. Concernant les exploitations agricoles, la gestion de l’eau est une problématique importante. Enfin, je vous dirais aussi la gestion de l’ensemble des grands événements sportifs et de leur sécurité. J’inclus dans ces moments tous les matchs à domicile de l’AS Saint-Etienne ainsi que la prochaine Coupe du monde de rugby et les JO de 2024. » Concernant le club stéphanois, le nouveau préfet, avouant être amateur de football et de rugby mais surtout un pratiquant de course à pied, indique vouloir rencontrer ses dirigeants avant de se rendre à Geoffroy-Guichard pour assister à un match.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne