Saint-Étienne
jeudi 29 février 2024
10:31
Soutenez IF

Enfants en danger : le CHU inaugure une unité d’accueil

0
1014 vues

Mercredi 22 novembre, le CHU de Saint-Etienne inaugurait les locaux de l’Unité d’accueil pédiatrique enfants en danger (Uaped), au sein du pôle Femme mère couple enfant de l’Hôpital Nord. Une prise en charge de 0 à 18 ans, quel que soit le type de violences.

©CHUSE

La prise en charge se veut globale et pluridisciplinaire entre les soins, la justice et les forces de l’ordre. Mercredi 22 novembre, le CHU a inauguré les locaux de son Uaped (Unité d’accueil pédiatrique enfants en danger. Installé au sein du pôle Femme mère couple enfant de l’Hôpital Nord, le site accueille les enfants entre 0 et 18 ans, qui sont victimes de tout type de violences, qu’elles soient volontaires ou accidentelles. Il s’agit par exemple de harcèlement, de violences physiques, de négligences, de violences intrafamiliales, de maltraitances ou encore de violences sexuelles.

Financement par l’ARS

La mise en place de ces unités dans la région est assurée par l’Agence régionale de santé qui a porté son financement à hauteur de 466 000 euros. Cette somme a été versée dans le cadre d’une convention signée pour trois ans. L’objectif des Uaped est d’assurer une prise en charge plus globale aux jeunes victimes, sur les plans somatique, psychologique, social, judiciaire et médico-légal. Le tout au sein de lieux sécurisants, adaptés aux enfants, et aménagés en sorte de l’imiter l’aspect traumatisant et à les mettre en confiance.

Accueillir, soigner, accompagner

L’unité du CHU est bi-site puisque la même structure est disponible au Centre hospitalier de Roanne. Elle propose une prise en charge multiple par une équipe soignante qui travaille en collaboration avec les services de justice, police et gendarmerie. C’est pourquoi les locaux disposent d’une salle d’audience, qui permet aux forces de l’ordre de réaliser des auditions filmées ou enregistrées. Il s’agit d’accueillir les victimes de violences et d’évaluer leur impact sur la santé du patient, d’identifier les signes et symptômes de maltraitance, de soigner et protéger les jeunes patients, de les traiter en urgence, de les accompagner dans ce parcours et de proposer un accompagnement psychologique et social aux parents.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne