Saint-Étienne
jeudi 29 septembre 2022
14:17
Soutenez IF

Location de piscine : j’irai nager chez vous 

0
1007 vues

Après deux années de crise sanitaire et une hausse record de l’inflation, la location de piscines entre particuliers a le vent en poupe. Ajoutez à cela des températures caniculaires, et il n’en fallait pas plus à ces Ligériens pour franchir le cap de louer leur bassin.

Selon ces Ligériens, les demandes explosent cet été.

« Les gens ont l’impression de s’évader à quelques minutes de chez eux », raconte Éliane*, retraitée de 68 ans. Depuis le mois de mai, cette Ligérienne a mis sa piscine en location sur un site dédié aux particuliers. C’est son fils, qui trouvait que sa mère n’utilisait pas énormément sa piscine, qui lui a soufflé l’idée et l’a inscrite. Éliane était loin de penser qu’elle pourrait se faire un peu d’argent grâce à son bassin, et elle ne regrette pas sa décision bien qu’elle avait quelques appréhensions au départ. « Je ne savais pas trop comment j’allais réagir d’avoir des gens que je ne connais pas chez moi. Et finalement, c’est toujours agréable et j’ai l’impression que c’est utile pour eux, mais pour moi aussi puisque je fais de belles rencontres. »

Les vacances à côté

Selon une enquête récente de l’Ifop pour la Fondation Jean Jaurès, les Français seront 39 % à ne pas partir cet été. Alors louer une piscine le temps d’une demi-journée d’été peut s’avérer bon plan à moindre frais. Éliane a choisi de louer 12 euros de l’heure aux adultes et la moitié pour les enfants. À ce tarif, ces derniers ont même accès au barbecue. « Avec les chaleurs que l’on a en ce moment et qui sont de moins en moins supportables, je trouve cela bien que tout le monde puisse s’offrir une après-midi à la piscine, avec la famille ou les amis, sans personne d’autre autour comme à la piscine publique. »

Un constat partagé par Nadir*, un autre Ligérien qui travaille dans le secteur médical et qui a opté pour cette solution. « C’est le deuxième été que nous louons notre piscine. Mais cette année, les demandes explosent. On sent bien que c’est la crise, que les gens partent moins et cherchent d’autres solutions. » Même son de cloche chez les loueurs, qui tentent de mettre du beurre dans les épinards, en mettant des baigneurs dans leurs bassins.

« Avec la retraite et les prix qui augmentent partout, c’est toujours ça de pris et ça finance aussi l’entretien de la piscine qui coute cher »

Éliane, retraitée ligérienne qui loue sa piscine depuis le printemps.

L’or bleu

L’an dernier, à raison de deux locations par semaine en moyenne et d’une météo moins clémente, Nadir confie avoir généré un peu plus de 1 300 euros de revenus grâce à cette solution. « Ce n’est pas rien quand on a trois enfants. Et puis on ne s’en sert pas tout le temps, alors autant la louer et en faire profiter du monde ». Un complément de revenus qui peut devenir non négligeable, d’autant qu’Éliane confie qu’elle a déjà dû refuser des baigneurs certaines semaines, en raison d’une demande trop importante.

« Je ne savais même pas qu’on pouvait louer sa piscine. Je suis stupéfaite par le nombre de personnes que ça intéresse, je n’aurais jamais pensé ça. Avec la retraite et les prix qui augmentent partout, c’est toujours ça de pris et ça finance aussi l’entretien de la piscine qui coute cher. » Un bon plan qui ne fait pas plouf.

*Les prénoms ont été changés.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter