Saint-Étienne
vendredi 23 février 2024
09:03
Soutenez IF

Avec ses « luminaires organiques », Noctra espère faire un carton

0
1228 vues

En carton, ces luminaires made in Forez justement le sont. Créée il y a quelques mois à Veauche par Audrey et Damien Boulet, derrière la reprise et le développement La Découpe Stéphanoise, entreprise spécialisée dans la fabrication d’emballages, en carton aussi, la marque Noctra espère bien emballer des consommateurs plutôt haut de gamme. Mais aussi aller plus loin que l’éclairage.    

Noctra

Du Made in Veauche mis en lumière au Made in France. Comme nous vous l’indiquions en octobre, la toute jeune société – elle a été officiellement créée en juin dernier – Noctra était des dix petites entreprises de la Loire sélectionnées par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de France pour présenter son savoir-faire au « Salon du MIF Expo » (Salon du Made in France) en novembre à Paris. La description de son activité sur sa fiche nous avait alors interpellés. Estampillée « Fabricant de luminaires organiques », il y avait de quoi. Nous nous étions promis d’éclairer ça avec Damien Boulet, co-créateur avec son épouse Audrey, de cette marque et de son atelier, domicilié au sein de son autre entreprise. Technico-commercial puis commercial dans l’industrie – il a œuvré entre autres à la diversification de la Tôlerie Forezienne dans le mobilier urbain -, Damien Boulet, 40 ans, a souhaité devenir son patron. Il y a 5 ans, il a repris la Découpe Stéphanoise (à Veauche) spécialiste trentenaire de l’emballage carton.

Avec réussite puisque, dans un contexte général de l’emballage, il est vrai plus favorable à sa matière, l’entrepreneur affiche un chiffre d’affaires 2022/23 à 1,3 M€ contre 800 000 € à l’origine et est passé de 3 à 9 collaborateurs. « Nous avons investi dans du matériel de pointe, une découpeuse à commandes numériques, en particulier, extrêmement précise », souligne Damien Boulet. De quoi fournir au chef d’entreprise de nouvelles idées, donc de nouvelles envies. « Reprendre une boite, c’est fait. Créer une marque de A à Z, c’était à faire. » C’est maintenant fait aussi avec la création officielle de Noctra en juin dernier et ses ambitions de proposer des produits d’ameublement et de décoration originaux haut de gamme, en carton finement désignés et assemblés. Noctra est abritée derrière les murs de la Découpe Stéphnaoise, logique fournisseur à l’atout proximité imbattable. Fabien Lamiaux, alternant, est à la technique, la réalisation – sans colles – en soi des objets commandés. Ils sont imaginés par Lucie Dancette à la création artistique en tant que prestataire indépendante. Audrey Boulet se charge du marketing.   

Inspirés des nids d’insectes

En commençant par des luminaires à poser ou à suspendre donc, deux collections standard sont sorties des croquis de Lucie Dancette déclinant respectivement deux et trois design différents (et pour chacun, trois tailles différentes) inspirés des nids d’insectes. « Ils sont faits pour des ampoules led mais non, même avec une ampoule classique, il n’y a pas de risque pour que ça s’enflamme, nous rassure Damien Boulet. Cela craint l’humidité bien sûr, mais en dehors de ça, c’est plus solide que l’on ne peut croire et peut tenir des dizaines d’années, sans soucis. D’autant que ce n’est pas un objet hyper sollicité. Il suffit de dépoussiérer comme des luminaires classiques. La différence, c’est que dans 15, 20, 30 ans, si on n’en veut plus, les nôtres seront recyclables et sans résidus de colles. Nous avons donc conçu des produits écologiques avec une fourniture de matière première, des plaques de cartons, identique à celle de mon autre entreprise, venant de la cartonnerie de l’Ondaine. »

Les luminaires de Noctra sont déjà commercialisés dans des magasins à Perpignan ou encore au sein de la Maison Perrier à Montbrison. Ainsi que via deux plateformes en ligne spécialisées dans la décoration intérieure : Woodely (domiciliée à Veauche aussi) et Bowigo (basée à Saint-Etienne). A ce stade du développement de l’entreprise, les efforts portent sur la communication : outre un site vitrine très développé (mais qui ne vend pas), Noctra vit avec son temps en appuyant sa pub sur des influenceurs des réseaux sociaux. A noter que Caroline Munoz, chroniqueuse animatrice déco jardin sur C8 aurait flashé sur ses luminaires au salon du Made in France, les mettant déjà en avant sur ses réseaux. Noctra ambitionne de développer de nouvelles gammes, de nouveaux designs et des objets autres que les luminaires, pourquoi pas des meubles. Ceux-ci étant souvent l’apanage des loisirs créatifs quand il sont réalisés en carton. L’entreprise est en mesure de sortir de ses standards à l’image de ce projet de taille avec un hôtel souhaitant lui acheter une version géante, à 1,6 m, d’un de ses luminaires ne dépassant habituellement pas les 80 cm.     

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne