Saint-Étienne
jeudi 8 décembre 2022
04:34
Soutenez IF

Un VIP ouvrira à Saint-Etienne à la place du Blackbird aux Martyrs-de-Vingré

0
1147 vues

Le concept de brasserie-caviste/lieu de divertissements créé à Genilac en 2018 par Sébastien Veniant, se duplique aujourd’hui en franchises. Après Riorges en janvier 2022, et en attendant d’autres projets à Montbrison, dans le Rhône, voire des « minis Vip » en milieu rural, sa seconde franchise ouvrira ses portes en février 2023 à Saint-Etienne en lieu et place du Blackbird Café, à l’angle de la rue Léon-Nautin et de la place neuve dans le prolongement des Martyrs-de-Vingré.

La seconde franchise du VIP installé à Genilac depuis 2018 ouvrira à Saint-Etienne. ©If Média/Xavier Alix

Pour ses 50 ans, en 2026, le chef d’entreprise espère avoir atteint les 10 VIP. Puis même… les 60 pour ses 60 ans en 2036. Sébastien Veniant croit fermement à la duplication « adaptée », selon les lieux, de son modèle original créé à Genilac au bord de l’A47 en 2018. Désormais, une quarantaine de personnes et 25 équivalents temps plein (hors période estivale) travaillent dans cet établissement et son concept de brasserie-caviste/lieu de divertissements que le Covid n’est pas parvenu à balayer. Sébastien Veniant nous parlait d’ailleurs ses ambitions de franchise restées intactes, en juin 2021, à l’issue de cette longue période de doutes. Un réseau « à tiroirs » car reproduisant l’ensemble ou seulement certains de ses ingrédients de son succès (véritable, restauration, cave, animations, concerts…), selon leur pertinence au regard du lieu d’implantation et du public visés.

Ouvert en janvier, 2022 dans le Roannais, à Riorges avenue Charles-de-Gaulle, en lieu et place de La Fab’ric, le premier VIP franchisé s’est ainsi doté de sa cave tout en s’orientant d’abord sur les divertissements : il ne propose qu’une restauration très légère. En revanche, les projets de VIP esquissés au sein de celui du marché de gros à Saint-Etienne et orienté sur la restauration de 12 h ou encore à Montbrison sont encore dans les cartons. Quant à celui de Vourles, au sud est de Brignais, dans le Rhône, il est abandonné… « On avait un projet assez avancé à un moment donné assez conséquent, autour d’une centaine de couverts la semaine, 200 le week-end. Mais sur place, on s’est rendu compte que la mairie n’était plus trop intéressée pour nous voir arriver. Et puis l’opportunité de Saint-Etienne en centre-ville s’est présentée. Avec le recul, c’est plus modeste et donc plus pertinent vis-à-vis des risques, des banques et même du recrutement », expliquait en octobre à If Saint-Etienne Sébastien Veniant.

Des « Vip Villages » à venir

Avant le VIP, le Blackbird avait occupé les lieux à partir de 2019 à la suite de l’Absinthe Café. Capture Google.

C’est d’ailleurs le même investisseur que celui du projet de Vourles, Sébastien Bayle qui est derrière ce nouveau VIP : « Je suis dans l’agroalimentaire depuis 20 ans. J’ai été responsable de production chez BVF à Saint-Paul-en-Jarez puis jusque-là manager chez BPC Kambio à Saint-Chamond. J’avais envie de créer ma boite, des emplois, depuis un moment. En revenant du salon de la franchise à Lyon début 2022, le hasard a fait que j’en ai discuté avec Sébastien dont je fréquente régulièrement l’établissement de Genilac. Et voilà ! » Vourles oubliée, la visite des locaux du Blackbird Café cet été – jusque-là propriété d’Enrico Martorina et de sa fille qui ont finalement décidé de vendre à la suite de la très violente et médiatisée agression dont il a été victime – fait mouche. A l’angle de la rue Léon-Nautin et de la place Neuve, dans le prolongement de la rue Martyrs-de-Vingré, à la suite du rachat du fonds de commerce (Sébastien Bayle sera locataire des murs), c’est ici que prendra place la nouvelle brasserie VIP.

Celui-ci n’aura pas de cave mais proposera des petites scènes et divertissements, au cœur du quartier Saint-Jacques, sans conteste le plus animé de Saint-Etienne, et de la restauration, cependant moins poussée que celle proposée à Genilac. Les travaux de réaménagement seront lancés en décembre pour une ouverture visée mi-février. L’établissement emploiera quatre équivalents temps plein, patron compris, et aura une capacité d’une soixantaine de couverts, avec ses deux terrasses sur deux rues. Côté « maison mère », Sébastien Veniant annonce l’ouverture d’un « petit » VIP franchisé équivalent dans un autre centre-ville de la Loire au second semestre 2023 et un autre, encore, dans un village. « Je pense qu’il y a un créneau à prendre, dans des communes de zones rurales même pas forcément isolées mais où il n’y a plus d’adresse fixe pour s’amuser, même plus le bistrot d’avant. Ce qu’on propose peut-être la bonne formule par rapport à la population qui y habite. » Question d’adaptation.  

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter