Saint-Étienne
mercredi 24 juillet 2024
13:56
Soutenez IF

Hiklay : la start-up stéphanoise met sa remorque en selle

0
2104 vues

Créée il y a deux ans par Tom Brunel, la start-up stéphanoise Hiklay vient de lancer la commercialisation de sa remorque pour vélos. Une étape cruciale dans son développement.

Tom Brunel a conçu une remorque qui puisse s’utiliser en ville comme en balade.

Il n’a que 22 ans et déjà une solide expérience. Tom Brunel vient de terminer ses études et après un DUT en génie mécanique, il a donc décroché une licence professionnelle en conception de produits industriels. Mais il ne s’agit pas d’un étudiant comme les autres puisque depuis deux ans, Tom Brunel mène une double vie d’entrepreneur en parallèle. « Au départ, quand j’avais 18 ans, j’ai commencé à concevoir des produits pour moi. J’ai donc fabriqué une première remorque, car je n’avais pas les moyens de m’en offrir une. Jusqu’à que l’on me demande plusieurs fois où je l’avais acheté ». C’est ainsi qu’il se lance en créant Hiklay, une start-up accompagnée depuis avril 2022 par l’incubateur de l’Université Jean Monnet, Use’In.

Une démarche écologique

Au départ, il fabrique des garde-boues, à partir d’anciens protège cahiers en polypropylène, au cœur du Fablab des Forges. « C’est un produit très peu coûteux à développer et qui m’a ensuite permis de financer le développement de la remorque, en plus de mes fonds personnels ». Car Tom Brunel ne fabrique que du 100 % français et utilise des produits de seconde main. Dans un souci économique bien sûr, écologique surtout. C’est donc tout naturellement que pour sa remorque, il utilise notamment d’anciennes ceintures de sécurité qui ont été recyclées. « Il y a eu beaucoup de versions de cette remorque depuis le début, mais nous sommes arrivés à la finale, à la lancer et à la mettre en vente ».

J’ai produit quinze remorques. Les vendre permettrait de financer une production à plus grande échelle et de lancer complètement Hiklay.

Tom Brunel, fondateur de Hiklay.

En ville ou en balade

Car les contraintes étaient multiples à la conception. « Il fallait que la remorque soit polyvalente, qu’elle ne déstabilise pas le pilote lorsqu’il faut descendre un trottoir par exemple et que globalement, il ne la sente pas. C’est donc une remorque suspendue, et qui est aussi bien adaptée à une clientèle urbaine que pour conduire dans les bois ». Elle offre également la possibilité de se plier facilement, pour prendre le moins de place possible. Tom Brunel a été embauché dans l’entreprise où il a fait son alternance et désormais, Hiklay est dans une phase de transition. « L’incubation chez Use’In prendra fin au mois d’avril. J’ai produit quinze remorques. Les vendre permettrait de financer une production à plus grande échelle et de lancer complètement Hiklay ». L’occasion de se mettre en piste.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne