L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Tourisme : Saint-Etienne Métropole annonce un bilan estival « positif et motivant »

0
995 vues

L’Office de tourisme & des congrès de Saint-Etienne Métropole a communiqué un premier bilan de la saison estivale 2021 sur le territoire. Il suit les tendances nationales et régionales. Juillet et août ont été globalement bons selon la collectivité. Comme en 2020, la clientèle locale-régionale est la plus représentée, et d’une manière générale le marché domestique français. Quasiment absents en 2020, les visiteurs européens de proximité commencent à revenir en faible proportion…

Musée
Le Musée d’art moderne (Mam) a enregistré + 106 % de visiteurs par rapport à 2020.

Certes, « la période reste incertaine, fragile et compliquée et dans ce contexte de crise sanitaire que la météo estivale maussade n’a pas arrangé. Et nous restons bien conscients des difficultés rencontrées par certains », relève Robert Karulak, président de l’office de tourisme et vice-président de la Métropole en charge du patrimoine et du tourisme. Cependant, « les efforts de réactivité, d’adaptation, de qualité d’offre et de services de l’ensemble de la filière touristique du territoire ont permis de réaliser un bel été 2021 », ajoute l’élu.

Selon Robert Karulak, « beaucoup de sites touristiques de la métropole sont en effet en hausse de fréquentation notamment sur juillet, par rapport à 2020 certes, mais même par rapport à 2019. » Se disant sur le pont désormais, pour accompagner la relance du tourisme d’affaires – la Foire de Saint-Etienne démarre le 24 septembre -, dont il croît au redémarrage, l’office de tourisme donne la synthèse suivante de ce bilan « positif et motivant ».

Un fort engouement pour les musées

Faut-il y voir d’abord l’effet d’une météo maussade favorisant les activités d’intérieur, d’autant que les musées métropolitains étaient gratuits ? Saint-Étienne Métropole met aussi dans la balance l’intérêt de ses expositions. Quoi qu’il en soit, le Musée d’art moderne et contemporain (Mamc), le Musée d’art et d’industrie (MAI) et le Musée de la mine ont connu une belle saison. Le premier a enregistré + 106 % de visiteurs en juillet 2021 par rapport à juillet 2020 (et + 125 % par rapport à 2019), en proposant quatre expositions permanentes dont celle d’Hassan Sharif et Déjà vu. Le design dans notre quotidien. Le profil des visiteurs n’est en revanche pas le même à celui du reste de l’année : 55 % viennent d’Auvergne-Rhône-Alpes pour 45 % du reste de la France et de l’étranger contre respectivement 80 et 20 % le reste de l’année.  

Les efforts de réactivité, d’adaptation, de qualité d’offre et de services de l’ensemble de la filière touristique du territoire ont permis de réaliser un bel été 2021

Robert Karulak, président de l’office de tourisme de Saint-Etienne et vice-président de la Métropole en charge du patrimoine et du tourisme

La Cité du design a elle aussi, vu augmenter son nombre de visiteurs : + 41 %. Son exposition sur les ratés du design Flops. Quand le design s’emmêle a apparemment plus attiré que L’ornement est un crime, sa dernière exposition estivale payante qui a eu lieu en 2018. Bilan plus mitigé du côté du site Le Corbusier et du Musée des verts. Une baisse de fréquentation pour le premier (- 27 %) souffrant de l’absence des visiteurs étrangers lointains (20 % de sa clientèle habituelle). Et logiquement aussi, 3 à 5 fois moins de passage pour le Musée des verts par rapport à 2019.

Sites en extérieur : un été plus mitigé

Plage de Saint-Victor-sur-Loire
Bilan moyen pour les croisières des Gorges de la Loire. ©JT

Les espaces naturels de Saint-Etienne Métropole ont continué à attirer les visiteurs cet été même si le tourisme de plein air est en légère baisse par rapport à 2020, année qui avait été remarquable pour ce secteur à la suite du premier confinement. Le constat est partagé au niveau du profil, avec des visiteurs de proximité, français et, dans une moindre mesure, européens. Le Zoo de Saint-Martin-la-Plaine et le Château de Bouthéon, font carton plein et reviennent à leur niveau pré-Covid avec plus de 10 000 entrées du côté du château : + 4,5 % par rapport à la moyenne des cinq années avant Covid.  

Olivier Rousseau, son directeur, Olivier Rousseau note que « ni le port du masque dans le château ni le pass sanitaire à la fin de l’été ne semblent avoir été une contrainte importante pour notre cœur de cible : les familles. Par contre, nous avons eu très peu de groupes adultes et de public étranger ». Bilan plus difficile pour les croisières des Gorges de la Loire ainsi que la Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez. La météo de cet été n’a pas aidé la fréquentation de ces sites, même si le premier parvient à toucher de nouvelles cibles grâce à différentes soirées à thème.

Les hébergeurs s’en sortent globalement bien

« Dans l’ensemble, 2021 est un bel été pour les hébergeurs », assure Saint-Etienne Métropole. On note une fréquentation en hausse par rapport à 2019 sur l’ensemble des hôtels du Club Hôtelier Stéphanois sur juillet/août mais une baisse par rapport au remarquable taux d’occupation enregistré en 2020. D’après les données des locations de meublés (Airbnb, Abritel), le taux d’occupation est plus important en juillet/août en comparaison au reste de l’année avec plus de 50 % de taux d’occupation en moyenne.  « La montée en puissance de notre destination sur le volet du tourisme de loisirs dans le panorama touristique, est un phénomène qui se renforce depuis l’an dernier », en déduit la collectivité.

Saint-Étienne et six grandes villes de la région (Chambéry, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Valence et Vichy) se sont associées avec Auvergne Rhône Alpes Tourisme et Atout France pour mettre en place une opération ambitieuse de promotion : Expédia. Elle a permis de générer 700 nuitées supplémentaires sur la métropole. Ce qui correspond à 120 000 € de chiffre d’affaires pour le secteur de l’hébergement touristique du territoire. Cette opération se poursuit jusqu’à la fin de l’année. A noter, enfin, un très bon été du côté du camping Le Val de Coise à Saint-Galmier et des Gîtes de France Loire dont les excellents taux d’occupation, sont en augmentation par rapport à 2020.

Des bureaux d’accueil qui retrouvent un public

Le bilan de Saint-Etienne Métropole conclut par le constat de « la hausse globale de la fréquentation de nos bureaux d’accueil à hauteur de 14 % par rapport à 2020 ». Une augmentation principalement tirée vers le haut par les bureaux de Saint-Étienne, « grâce au nouveau concept d’accueil qui séduit de nouveaux visiteurs : « Le Magasin Saint-Étienne Hors Cadre » et celui de Saint-Victor-sur-Loire ».

Pour autant, l’absence de la clientèle étrangère ne permet pas de retrouver le niveau de fréquentation de 2019. Dans l’ensemble, les visiteurs proviennent de la métropole stéphanoise pour les deux tiers et des différentes régions françaises (Auvergne-Rhône Alpes, Île-de-France, Provence-Alpes-Côte-d’Azur) et d’Europe (Pays-Bas, Belgique, Suisse, Allemagne, etc.) pour l’autre tiers.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS