Saint-Étienne
jeudi 1 décembre 2022
00:06
Soutenez IF

A47 : il faudra être très patient autour de Grand-Croix cet été

0
2436 vues

L’éradication des goulets d’étranglement de la rivière Gier par Saint-Etienne Métropole se poursuit pour réduire le risque d’inondations. Et avec elle, un objectif d’amélioration environnemental et esthétique. Cet été, des travaux majeurs ont ainsi lieu à la sortie 13 de l’A47 à Grand-Croix.

Le pont de la RM106 par dessus le Gier va être démoli et reconstruit. © If Media/Xavier Alix

Si l’on en croit les photomontages sur le futur aspect des lieux, le jeu en vaut largement la chandelle. Collectivité compétente sur les rivières, Saint-Etienne Métropole, dans le cadre du Plan de prévention des risques inondation (PPRI), élargit le plus possible, comme elle le fait sur ses autres rivières, les berges du Gier, rivière enserrée et aveuglement canalisée par des siècles d’urbanisation et d’industrialisation. Objectif n°1 : permettre au cours d’eau de s’étaler lors des crues. Une politique menée depuis des années, illustrée plus récemment dans le bassin du Gier par les travaux du Janon et le remaniement de l’entrée ouest de Saint-Chamond. Ou encore dans le cadre de la requalification de la friche Duralex à Rive-de-Gier dont le chantier avance parallèlement.

Vue sur le Gier actuelle depuis la RM106 côté ouest direction Saint-Chamond… © Saint-Etienne Métropole
…Et la projection par photomontage de la même vue, l’ensemble des travaux achevé d’ici 3 à 4 ans. © Saint-Etienne Métropole

A Grand-Croix, c’est sur l’échangeur 13 de l’A47 que des travaux ont déjà débuté en juin. Là, où le pont de la RM106 (ex D106) permet d’accéder à la commune depuis l’A47 ainsi que de Cellieu et L’Horme au nord de l’autoroute. A ce endroit précis, le Gier ne dispose même pas d’une largeur de 4 m pour exprimer les caprices du temps. Aussi, un chantier important confié au groupement Eiffage/Duarte a-t-il été lancé pour élargir le lit sur 10, déconstruire et reconstruire le pont routier. De quoi protéger huit logements, huit entreprises et un institut médicalisé. A terme, l’espace d’étalement de la rivière ira de 15 à 30 m sur plusieurs centaines de mètres. Car d’autres aménagements seront effectués dans l’objectif non seulement de redonner de meilleures conditions hydrauliques mais aussi un habitat favorable à la faune et à la flore.

Vue sur le Gier actuelle depuis la RM106 côté est direction Lyon … © Saint-Etienne Métropole
…Et la projection par photomontage de la même vue, l’ensemble des travaux achevé d’ici 3 à 4 ans. ©Saint-Etienne Métropole

La circulation coupée entièrement en août

D’ailleurs, 5 000 arbres et arbustes vont être plantés sur ces 600 m linéaires. Il s’agit aussi de tenter d’éliminer ou au moins limiter la si envahissante renouée du Japon et enfin de valoriser esthétiquement la présence de la rivière. Au passage, un tronçon contribuant à la voie verte envisagée sur le long terme de Saint-Chamond au Rhône, passera sous la RM106 entre le nouveau pont et la voie ferrée. L’ensemble de ces aménagements, lancés en 2018 en amont et en aval et qui vont s’étaler jusqu’en 2025/2026, va coûter 11 M€ HT à 25 % pris en charge par l’Etat. Dont 1,8 M€ HT pour la « phase 2.1 » qui s’est engagée en juin et durera jusqu’en octobre après avoir déplacer les réseaux depuis mars : la démolition et la reconstruction du pont routier donc.

Vue aérienne avant travaux. © Saint-Etienne Métropole

Les travaux les plus impactant auront lieu en août, « quand la circulation tombe de 50 % ». La circulation sur la rue du canal est ainsi en sens unique jusqu’au 1er août. Une déviation sera mise en place. Surtout, de nombreuses routes seront coupées autour de l’échangeur 13 : la circulation sera totalement interdite sur la RM106 du 1Er au 29 août, l’axe permettant d’accéder à La Grand-Croix depuis l’A47. Celle des poids lourds hors gabarit (supérieurs à 4,4 m de haut) sera interdite en direction de la ZI de La Peronnière. « La réouverture de la circulation sera rétablie dès que l’avancement des travaux le permettra. Ces phases avec les conséquences sur la circulation sont susceptibles d’évoluer en fonction de l’avancement du chantier », précise Saint-Etienne Métropole.

Les élus de Métropole (au 2e plan de g. à d., Julien Luya, maire de Firminy, Vincent Bony maire de Rive-de-Gier et Luc François de Grand-Croix) en visite sur le chantier en bas du pont. © If Media/Xavier Alix
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter