Saint-Étienne
vendredi 24 mai 2024
19:30
Soutenez IF

Enfin un Ballon d’or à Saint-Etienne

0
1862 vues

Lundi 23 septembre, la Brasserie Geoffroy Guichard accueillait la rédaction du magazine France Football qui exposait son mythique Ballon d’or. Seules trois villes ont été sélectionnées pour recevoir le trophée…

©JT/ If Saint-Etienne.

Il est en balade. Avant de finir dans les mains de Kylian Mbappé, de Lionel Messi, ou d’Erling Haaland d’ici une semaine ainsi que dans celles de la successeur d’Alexia Putellas pour sa 5e version féminine, le célèbre trophée du Ballon d’or faisait escale à Saint-Etienne, à la Brasserie Geoffroy Guichard. De nombreux amateurs de football s’étaient précipités pour voir le trophée de leurs propres yeux, tous âges confondus.

Saint-Etienne, Lens et Marseille

Avant d’être exposé à Saint-Etienne, le Ballon d’or a fait escale à Marseille mercredi 18 puis à Lens vendredi 20, trois places fortes du football en France. C’est d’ailleurs sur ce critère que ces villes ont été choisies par France Football, organisateur de l’événement en collaboration avec France Bleu. Fondé par le magazine en 1953, ce prix a pour mission de récompenser le meilleur joueur du monde, sans distinction de championnat ni de nationalité depuis 2007 (le joueur devait être Européen avant 1995, puis au moins d’un championnat européen avant 2007). Ce sont les votes d’un panel de journalistes internationaux qui sont pris en compte pour désigner le vainqueur, à partir d’une liste de trente noms.

Et de huit ?

De nombreuses légendes du ballon rond ont été récompensées depuis, comme Zinédine Zidane, Cristiano Ronaldo, Johan Cruyff, Michel Platini, ou encore Roberto Baggio. Avec forcément quelques controverses à la sortie, notamment cette année avec un Lionel Messi parti favori pour obtenir son… huitième Ballon d’or, après une victoire de l’Argentine lors de la dernière Coupe du monde. Pourtant, sa saison au PSG, quant à elle, est loin de faire l’unanimité et de le désigner comme meilleur joueur de la saison écoulée… S’agit-il de récompenser le meilleur joueur de la Coupe du Monde, sinon de la Ligue des Champions, ou le meilleur joueur tout court de l’année ?

Verdict lundi 30 octobre au théâtre du Châtelet à Paris, pour découvrir celui qui succèdera au non moins controversé Karim Benzema. Malheureusement, aucun joueur stéphanois n’a, pour l’heure, eu l’occasion de soulever le trophée… Feu Salif Keita, s’il avait été alors qualifiable au début des années 70, aurait sans doute été le candidat le plus apte.

Une file d’attente s’était créée pour accéder au graal. ©JT/ If Saint-Etienne.
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne