Saint-Étienne
mercredi 30 novembre 2022
17:43
Soutenez IF

L’Awazé-Café prend le Flore

0
2479 vues

Le collectif stéphanois Vert Boucan va faire revivre le Flore jusqu’en juillet avec l’Awazé, un projet mettant en avant gastronomies et cultures africaines, en résonance avec la Biennale du design. On vous explique cette initiative où transpire l’ADN stéphanois mêlant partage et convivialité, autour de la musique et de la gastronomie.

Le public n’y a plus accédé depuis 2018. L’ex-restaurant Le Flore va rouvrir ses portes le 7 mai prochain grâce au projet l’Awazé Café (nom inspiré par une pâte de piment d’Erythrée), mené par le collectif stéphanois Vert Boucan. Véritable cantine éphémère, festive et culturelle où se mêleront gastronomies et cultures africaines, ce lieu proposera aussi bien de venir se restaurer en découvrant de nouvelles saveurs que de danser ou d’apprécier un spectacle. Un projet qui a mis du temps à aboutir à cause « des déconvenues et des affres de la pandémie » explique le collectif qui se réjouit de pouvoir enfin ouvrir cet espace de partage, « à la Stéphanoise », en toute convivialité. « Mélanger pour le plaisir de créer recettes et connexions. Faire se rencontrer gastronomie soudanaise, techno ougandaise et circassiens marocains. » Voilà pour l’intention et les orientations.

Une programmation qui s’étale jusqu’au 10 juillet

Côté programmation culturelle, le lieu éphémère proposera du 7 mai au 10 juillet de nombreux événements mêlant créations musicales et festives. Parmi les temps forts déjà connus, notons la soirée d’ouverture du samedi 7 mai, qui s’étirera jusqu’à 4 heure du matin, avec la présence de la compagnie de danse Dyptik, d’Ohjeelo et son « bôrô d’enjaillement » ou encore de la Famille Maraboutage. Des ateliers, des sessions djs, des apéros… Un programme bien rempli se profile du côté du Flore.

Côté dégustation, plusieurs chefs invités viendront régaler les visiteurs, à l’instar de Traore Ahmed Kalhil, premier maestro des fourneaux qui sera le premier à proposer ses créations – il ouvrira d’ailleurs un restaurant prochainement dans les rues de Saint-Etienne (le Darsheenn) « Mais on aura aussi plein d’autres cuistots très bons puisqu’il ne sera pas seul en cuisine, explique Vert Boucan. Nous avons aussi le principe d’une carte blanche culinaire sur la gastronomie d’un pays tous les mercredis soir, des couscous différents tous les vendredis midi et des brunchs un dimanche sur deux. Bref, on va se régaler. » Une annonce qui laisse se profiler de jolis voyages gustatifs.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter