Saint-Étienne
lundi 22 avril 2024
12:32
Soutenez IF

Casino : le plan de sauvegarde accéléré validé par le tribunal de commerce de Paris

0
4604 vues

Ce lundi 26 février, le tribunal de commerce de Paris a donné son feu vert concernant le projet de plan de sauvegarde accéléré de l’enseigne Casino. Le groupe sera ainsi bientôt contrôlé par un consortium mené par Daniel Kretinsky…

Le siège de Casino à Saint-Etienne. ©If Saint-Etienne

Sans surprise. La nouvelle est tombée en fin d’après-midi. A la suite de l’audience de ce lundi 26 février au tribunal de commerce de Paris, le projet de plan de sauvegarde accéléré concernant le groupe Casino a été validé. Après une première audience le 5 février, qui avait été renvoyée au 12 février, la juridiction avait remis sa décision à ce lundi 26 février concernant la validation du plan de sauvegarde accéléré. Cela une fois émis un avis défavorable de la part du procureur de la République faute de volet social suffisant. Mais la décision de lundi signe, a priori, la fin du « suspense » et ouvre la voie à un changement d’actionnaires.

Très prochainement, Casino sera ainsi contrôlé par un consortium formé par le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, ainsi que Marc Ladreit de Lacharrière. Ce qui signera la fin de l’ère Jean-Charles Naouri. De quoi en effet entraîner une dilution massive pour les actionnaires existants (qui détiendront moins de 0,3 % du capital de Casino, dont environ 0,1 % pour Rallye), Rallye
perdant le contrôle de Casino au profit du consortium. Dans un communiqué, ce dernier a déclaré se réjouir de cette décision, tout en précisant : « A partir du mois d’avril, l’équipe de direction, emmenée par son directeur général Philippe Palazzi, mettra en œuvre un plan ambitieux de réorganisation, d’investissement et de modernisation pour asseoir le développement des enseignes du groupe. » Sans cette validation, le groupe, qui compte 50 000 salariés, aurait été placé en liquidation judiciaire. Alors, les repreneurs ont-ils revu leur copie concernant le volet social insuffisant du projet de plan de sauvegarde ?

Quelles suites ?

Contactée par If Saint-Etienne, l’intersyndicale qui a analysé d’emblée le plan comme hors la loi en raison des manquements sur le volet social, estime qu’il est toujours du niveau de la dernière audience… Rappelons qu’à partir du 30 avril, une première vague de magasins passera sous enseigne Auchan et Intermarché. Quant au siège stéphanois où travaillent au moins plus de 1 500 personnes, on ne connait toujours pas l’ampleur de la casse… Reste à savoir si un appel sera sollicité par l’une des parties. Celui du procureur qui avait, rappelons-le aussi, émis un avis défavorable sur le plan, serait d’ailleurs suspensif. Mais de tous les recours potentiels (les jugements sont également susceptibles de tierce opposition par tout tiers intéressé) c’est le seul dans ce cas.

Côté employés on devrait le savoir ce lundi 4 mars. Après avoir pris acte de la décision, l’intersyndicale avait annoncé se réunir avec ses conseils pour étudier cette décision et les suites à venir. Une conférence de presse des représentants du Comité social et économique central (CSEC) de Distribution casino France et de l’intersyndicale doit donc donner de « manière exclusive » leur position sur ce jugement.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne