Saint-Étienne
jeudi 25 juillet 2024
19:09
Soutenez IF

Saint-Etienne : six élus de la majorité municipale appellent celle-ci à désigner un nouveau maire

0
713 vues

Les adjoints Nicole Peycelon, Claude Liogier, Paul Corrieras, Robert Karulak ainsi que deux conseillers – Jacques Phrommala, Alain Schneider – ont signé un communiqué envoyé aux rédactions de la Loire hier soir, à la suite de la dernière publication de Mediapart sur l’affaire de chantage à la vidéo intime.

Enième publication de Mediapart qui marque toutefois un tournant avec les aveux, selon le site d’investigation, de Pierre Gauttieri sur le « kompromat » infligé à Gilles Artigues et sur la responsabilité directe de Gaël Perdriau. Les six élus cités font partie de la dizaine ayant depuis le début de l’affaire réclamer la démission ou le retrait de Gaël Perdriau. Ils réitèrent leur demande : « Aujourd’hui encore plus qu’hier, à la suite des déclarations de son ex-directeur de cabinet et premier collaborateur, il semble indispensable que le maire de Saint-Etienne, qui ne peut plus défendre sereinement les intérêts de notre ville, se consacre exclusivement à sa défense en prévision d’un procès qui ne doit pas être celui de l’équipe municipale et encore moins celui de la ville ou des Stéphanois ».

Ils poursuivent : « Si nous faisons confiance en la Justice de notre pays pour défendre les victimes et sanctionner les coupables, la responsabilité politique appartient aux membres de notre majorité municipale élue en juin 2020. En conséquence, afin de mettre fin à l’amalgame entre cette sordide affaire, la ville et notre équipe municipale et de poursuivre le travail engagé au service des Stéphanois, nous appelons notre majorité à se réunir rapidement pour demander une nouvelle fois au maire son retrait et pour organiser en son sein, en toute transparence démocratique, la désignation d’un nouveau premier magistrat. » Une réunion de la majorité – moins ses relatifs « frondeurs » – a eu lieu mardi soir en urgence dans la foulée de la publication de Mediapart sur Pierre Gauttieri. Convaincantes ou pas, les nouvelles explications de Gaël Perdriau, n’ont apparemment toujours pas fait évoluer la position officielle de la trentaine d’élus toujours à ses côtés. 

Les Républicains exigent une « démission immédiate »

Plus tôt dans la journée, ce sont les Républicains de la Loire* qui ont exigé, à nouveau, la démission immédiate de Gaël Perdriau. « La Ville de Saint-Étienne ne mérite pas d’être salie en permanence par un homme qui a perdu tout sens de l’intérêt général, ne pensant qu’à garder sa place et ses indemnités au détriment des Stéphanois », cingle leur communiqué. Notons que celui-ci donne, parmi ses signataires Claude Liogier, adjoint municipale stéphanois sous la menace d’une exclusion du parti LR en raison de son maintien dans la majorité (malgré son appel à la démission) tout en précisant que Nicole Peycelon et Robert Karulak n’ont, eux, pas le souhaiter signer alors que ces deux mêmes élus LR de la municipalité stéphanoise ont la même épée de Damoclès au-dessus de la tête…  

« Moi et Robert avons préféré une déclaration avec et seulement nos collègues qui travaillent avec nous et qui pensent comme nous, cela quel que soit leur étiquette politique. Je privilégie l’expression commune avec les gens qui vivent ça au quotidien », explique à If Saint-Etienne Nicole Peycelon. L’adjointe à la tranquillité nous précise n’avoir toujours pas de nouvelles à propos d’une procédure d’exclusion de la part des LR.

*Le communiqué est signé par Jean-Pierre Taite, député et président départemental ; Sylvie Bonnet, députée ; Dino Cinieri, député honoraire et conseiller régional ; Antoine Vermorel -Marques, député ; Hervé Reynaud, sénateur ; Georges Ziegler, président du Conseil départemental ; Laurent Caruana, secrétaire départemental LR ; Fabienne Perrin, trésorière. départementale LR ; Antoine Poméon, responsable départemental des jeunes LR ; Claude Liogier, adjoint à la Ville de Saint-Étienne.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne