Saint-Étienne
vendredi 21 juin 2024
04:13
Soutenez IF

Corne d’Aurochs : le bouchon nouveau est arrivé

0
7726 vues

Depuis deux mois, Nourredine Hamache a repris le restaurant Corne d’Aurochs, rue Michel Servet. Une véritable institution stéphanoise en place depuis 1986. Et le chef compte bien perpétuer la tradition et l’intention de départ, en faisant la part belle à la cuisine de bouchon.

L’établissement a été repris par Nourredine Hamache il ya deux mois. ©JT/ If Saint-Etienne.

Les plus nostalgiques se souviendront de Bruno Billamboz, ce chef haut en couleur, plein d’humour, qui aimait la ripaille. Avec sa femme, Marie-Claude, ils avaient réussi la prouesse d’installer un bouchon lyonnais… en terre stéphanoise. C’est en 1986 que le couple fait l’acquisition de ce qui était déjà un restaurant au début du XXe siècle, d’après les photos retrouvées par l’actuel propriétaire. Quoi de mieux pour un bouchon lyonnais que d’ouvrir pour célébrer le beaujolais nouveau ? L’aventure durera jusqu’en 2010. Le couple cède alors son affaire à Christophe Grand, qui a également été à la tête des Négociants, rue Bergson. Treize en plus tard, estimant être arrivé à la fin d’un cycle et ayant d’autres projets, il décide de céder son restaurant.

Prendre le taureau par les cornes

Nourredine Hamache était chef du restaurant de l’Opéra de Saint-Etienne, Le Cercle. Certifié maître-restaurateur, il y officiait en binôme avec Ludovic Metais, en salle. L’aventure se termine de manière brutale en septembre 2022, avec le placement du restaurant, géré par Benoît Masson, en liquidation judiciaire. « Je cherchais à ouvrir mon propre restaurant, pour pouvoir le gérer à ma façon, explique le restaurateur. J’ai su que celui-ci était à vendre et je souhaitais retrouver une cuisine traditionnelle, plus simple, sans avoir besoin d’être quatre personnes sur une assiette avant de l’envoyer ». Il se positionne alors en investissant 50 % de la somme nécessaire et en empruntant l’autre moitié. Et surtout, il embarque Ludovic Metais avec lui dans cette nouvelle aventure.

Le restaurateur a recréé une ambiance de bouchon des années 70. ©JT/ If Saint-Etienne.

En terroir conquis

Coïncidence, le restaurant de 36 couverts a rouvert ses portes un soir de beaujolais nouveau… cuvée 2023 cette fois-ci. La devanture et l’intérieur ont été rafraichis. « Nous avons voulu recréer une déco qui soit celle des bouchons lyonnais des années 70. Et côté cuisine, c’est celle des bouchons, bourgeoise, dans le sens riche, avec de la crème ! ». Parmi les incontournables, on trouve l’andouillette, la tête de veau gribiche ou encore la quenelle de brochet. Et tout comme la salle, l’accueil est chaleureux. « Les gens sont contents, ça plaît beaucoup. On a plus de monde que ce que j’avais imaginé. Bien sûr, on le sait, avec le froid, la période est aussi favorable à cette cuisine, puis il y a la curiosité à l’ouverture ». Corne d’Aurochs nouvelle formule est ouvert du lundi au vendredi de 12 heures à 14 heures, et les jeudi et vendredi soir de 19 heures à 22 heures, ainsi que sur réservation le week-end.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne