Saint-Étienne
vendredi 21 juin 2024
03:49
Soutenez IF

Sénatoriales dans la Loire : LFI sera bien de la partie

0
2645 vues

La Loire est des départements qui comptent à ce jour une liste LFI. C’est acté depuis la mi-juillet après une fin de non-recevoir de la part de ses alliés au niveau national sur un acte II électif de la Nupes. Ismaël Stevenson, candidat LFI roannais pour l’alliance de gauche aux législatives, mènera la liste.

Cyril Poncet, Valentine Mercier, Ismaël Stevenson, Ghislaine Jarrige, Olivier Décret (Coline Caniard, absente de cette photo complète la liste). ©Anaëlle Dos Santos/LFI

« PC, PS, EELV enterrent la Nupes… » Du moins, « pour les Sénatoriales de 2023 », clamait précisément le communiqué national publié par La France Insoumise le 5 juillet. Car au regard du suivant, mis en ligne dès le lendemain, le parti de Jean-Luc Mélenchon, malgré l’amertume exprimée la veille, ne renonçait pas à la Nupes. Il envisage au contraire son « approfondissement » pour la suite des événements. Aux dernières nouvelles, l’enthousiasme interne autour de cette voie, pourquoi pas royale, se confirmerait. Les Européennes de juin 2024 représentent, en effet, une perspective a priori infiniment plus favorable aux Insoumis à condition de trouver le dénominateur (trice). Ce qui promet de nouvelles négociations immanquablement rancunières d’ici la fin du prochain printemps.

Celles de 2023 n’ont, elles, abouti à rien pour LFI. « Après s’être réunies plusieurs fois sans jamais convier les représentants de la France insoumise nous constatons que les trois composantes représentées au Sénat (de la Nupes : PS, PC, EELV, Ndlr) se sont accordées pour évincer les insoumis. Elles passent entre elles un accord a minima, portant sur moins d’un tiers des départements concernés par les prochaines élections sénatoriales. Elles s’affronteront dans tous les autres, constate LFI. Ce refus de la Nupes profite d’ores et déjà à la droite, certaine de conserver sa majorité, et au macronisme. Dans certains départements, comme dans celui du Nord, le choix de la division pourrait ouvrir la voie à l’élection de sénatrices et de sénateurs d’extrême droite alors qu’unies les forces de la Nupes pouvaient conquérir de nouveaux sièges. »

« Pas naïf » sur ses chances

Une dizaine de jours après la publication de cette version des faits, c’est Paris qui s’est adressé à Ismaël Stevenson, les instances nationales de son parti le sollicitant pour prendre la tête d’une liste LFI aux Sénatoriales. Docteur en anthropologie, chercheur associé à l’université Lyon II, cet habitant d’Ambierle dans la Côte Roannaise est fortement engagé chez les Insoumis depuis 2021 dont il avait déjà été le candidat aux législatives en 2022 pour la 5e circonscription dans le cadre de la Nupes. « Je vote pour Jean-Luc Mélenchon depuis 2012. Je suis aujourd’hui chef de file du groupe d’action roannais et co-responsable de sa caisse départementale que nous venons de lancer pour mieux structurer nos finances. Me présenter aux Sénatoriales ? Je ne l’envisageais pas du tout jusqu’à ce coup de fil. J’ai commencé à m’engager fortement, j’ai contribué à plus de coordination au niveau de la Loire du parti, j’y crois alors je continue. »

Ismaël Stevenson mènera la 4e liste officiellement de gauche en 2022 contre deux en 2017 : à l’époque, LFI était absente. ©LFI

« Pas naïf » pour autant sur ses chances, effectivement nulles au regard de la spécificité de cette élection, d’occuper à partir de cet automne l’un des sièges du Palais du Luxembourg, Ismaël Stevenson estime de son devoir de représenter les idées LFI, plus généralement de « s’occuper de politique, sinon elle s’occupe de nous. Nous avons bien conscience, dans les quartiers populaires en particulier, que les gens n’y croient plus. Je veux leur dire qu’il n’y a pas de fatalité : au contraire et justement, impliquez-vous dans vos villes, dans vos villages pour ne pas subir la vente de la France au néolibéralisme. Chacun a droit au respect et à la liberté, même si on habite un de ces territoires – campagne ou ville – abandonnés par la République.» Décidée tardivement, en manque de moyens et de temps, la campagne auprès des 1 800 et quelques grands électeurs de la Loire se fera « à distance », concède toutefois la tête de liste LFI.

« Notre programme est celui de la Nupes en 2022 »

Cependant, Ismaël Stevenson, qui plus est, âgé de seulement 39 ans, à défaut d’être déjà titulaire d’un mandat électif, peut sans doute représenter une figure supplémentaire et d’avenir pour les Insoumis dans la Loire. Alors autant l’afficher tout de suite et approfondir son expérience. D’autant plus qu’il est du Roannais tandis que dans le sud Loire compte déjà, de son côté, pour la visibilité du parti la députée stéphanoise Andrée Taurinya élue en juin 2022. N’est-ce pas cependant antinomique pour LFI de présenter des candidats au Sénat au regard de ses envies de passer la Ve ? « Ce n’est pas tant le bicamérisme et donc le contrepouvoir effectivement, que le Sénat peut représenter qui posent problèmes. Je suis ses travaux et ça ne manque bien sûr pas d’intérêt. Le souci, c’est son mode électif anti-démocratique, celui des grands électeurs. C’est quelque chose à discuter : rien n’est déterminé dans le projet de VIe République. »

Je crois que la liste ligérienne des écologistes n’est pas encore arrêtée. Alors, s’ils veulent fusionner avec nous…

Ismaël Stevenson

En attendant, quel programme insoumis pour ces sénatoriales ? « C’est celui de la Nupes en 2022, répond Ismaël Stevenson. Nous sommes sur ces mêmes idées de défense et restauration des services publics qui ont disparu, isolant des populations entières. Comment peut-on faire un « centre aqualudique » aussi cher que centralisé à Roanne et, au sein de la même agglo, ne peut avoir accès pour des communes à une piscine à moins de plusieurs dizaines de kilomètres ? Partout, l’accès à la santé, l’éducation, aux loisirs se complique pour de grandes parties de la population. » Ce programme, « il avait été écrit très intelligemment en 2022, discuté et accepté au-delà des divergences. LFI dans le cadre d’une union aux Sénatoriales ne demandait à nos alliés que deux têtes de listes puis même une seule sur l’ensemble de la France ». Et localement ? « La Loire n’était pas visée. Et il n’y a pas eu de contacts. Pas encore : j’ai su que PS et EELV n’avaient pas appliqué leur accord national. Je crois que la liste ligérienne des écologistes n’est pas arrêtée. Alors, s’ils veulent fusionner avec nous, on reste ouvert. » Sérieusement ? « Oui, sérieusement. »  

La composition de la liste LFI

Ismaël Stevenson, 39 ans

Docteur en Anthropologie, candidat aux élections législatives de 2022, Co-responsable de la caisse départementale de la France Insoumise et chef de file du parti à Roanne.

Valentine Mercier, 32 ans

ATER (attachée temporaire d’enseignement et de recherche) en histoire contemporaine, syndiquée à Sud éducation, militante aux Effronté-es (asso féministe parisienne) pendant quelques années, sympathisante du Parti de gauche depuis 2012 puis LFI depuis 2017, militante active depuis les présidentielles 2022. Elle co-anime le groupe d’action à Saint-Etienne et est co-responsable de la caisse départementale du parti.

Olivier Décret, 35 ans

Ouvrier dans l’agro-alimentaire. Militant LFI depuis les présidentielles de 2022. Co-animateur du groupe d’action des Insoumis Montbrison / Plaine du Forez. Elève de la promotion Louise Michel de l’institut La Boétie, il est adhérent d’Attac.

Ghislaine Jarrige, 65 ans

Directrice d’école à Saint-Etienne et responsable du syndicat FO enseignement pendant son activité. « Militante trotskyste » depuis 1976, elle est secrétaire départementale POI 42.

Cyril Poncet, 40 ans

Technicien du spectacle, membre l’Union locale CGT de Rive-de-Gier il et impliqué dans le monde associatif depuis 14 ans. A la France Insoumise depuis 6 ans

Coline Caniard, 35 ans

Entrepreneure, responsable administratif et communication à Saint-Étienne, elle sympathisante LFI depuis 2017 et militante active depuis décembre 2021.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne