Saint-Étienne
mercredi 22 mai 2024
13:26
Soutenez IF

Affluence à Geoffroy-Guichard : il y a un avant et un après France 98

0
2425 vues

L’engouement pour les matchs de l’ASSE est un phénix plutôt déconcertant. Quelques mois enfin positifs en 2023 ont suffi pour que les chiffres des abonnements enregistrés à la veille du retour en championnat s’approchent des canons de la L1. Grâce à l’excellent site asse-stats, nous avons pu précisément regarder dans le rétroviseur : il y a nettement un avant et un après 1998 quant aux affluences à domicile des Verts. Par rapport aux années 2000 et 2010, celles des années 1970 peuvent aller se rhabiller. Et la capacité d’accueil du Chaudron n’a rien à voir…

Le 2 juin face à Valenciennes. ©ASSE

Ce samedi voit l’ouverture de la saison 2023/24 de l’ASSE face à Grenoble, samedi, à 15 h. La seconde année consécutive en L2 va démarrer dans un contexte et une ambiance largement plus positifs que le dégoût généralisé d’il y a un an. Dégoût fortement accentué par le prolongement des résultats catastrophiques cet automne. Mais dégoût qui s’est finalement effacé, assez rapidement, de manière presque déconcertante, au fur et à mesure des bons résultats. On reste tout de même sur 39 873 spectateurs en 2022/23 pour le dernier match gagné 2-0 contre Valenciennes le 2 juin ! Ce qui constitue ni plus ni moins que la 13e meilleure affluence à Geoffroy-Guichard toutes compétitions confondues en 90 ans d’Histoire ! Quant à la moyenne de 17 392 spectateurs l’an passé à domicile, il s’agit, de loin, de la 3e affluence des saisons passées en L2 (seules celles des remontées mythiques de 1999 et 2004 font mieux).

Un chiffre équivalent ou presque à… 1976-77. Durant la période épopée, l’affluence moyenne en championnat n’a jamais dépassé les 21 000 spectateurs en moyenne (20 798 en 1978-79) pour un taux de remplissage maximal de 53 %. Des chiffres que nous tirons de la bible statistique hallucinante qu’est le site asse-stats. La première période faste des Verts, celle des années 60, faisait encore moins bien. Les années 80 et le début des années 90 sont à peu près entre les deux (avec le notable 20 048 en 1992/1993, les Verts finissant alors 7e) avec même un derby à 16 000 spectateurs en 1994. En fait, si l’on observe bien il y a un avant et un après 1998 alors que le stade venait de réduire sa capacité pour la Coupe du Monde. Est-ce ce dernier événement qui a donné lieu à un déclic ? Si oui, pourquoi s’inscrit-il dans la durée, « l’effet Footix » passé ? Ce basculement mériterait une étude sociologique en soit. Surtout que, sans les suspensions de tribunes (les huis-clos complets sont hors-jeu de la moyenne) et les travaux de l’Euro 2016, il pourrait être encore plus accentué !

Il y aura au moins 13 000 abonnés cette année

Même les affreux opus 2001/02 et 2002/03 – la dernière saison citée est assez analogue, dans le scenario sportif à … 2022-23 : vous y étiez, « VOUS », des 10 000 contre Gueugnon ? – atteignent les 15 000 : c’est mieux que toutes les saisons avant 1975-76 (1956-57 exceptée avec 16 800 spectateurs en moyenne pour 80 % de taux de remplissage). La meilleure saison de l’histoire en championnat de l’ASSE en termes d’affluence est logiquement liée à l’apogée de l’ère Galtier et date de 2014/15 avec 32 256 spectateurs en moyenne. Après 30 595 en 2013/14, meilleure saison (4e avec 69 points ; 4e en 2018/19 mais avec 66 points) des 40 dernières années. Le 2 juin dernier, une rencontre palpitante bourrée d’enjeux entre le 9e et le 13e de la L2 française s’est hissée « parmi les dix meilleures affluences de l’histoire de la Ligue 2 BKT, tous clubs confondus ! », a souligné hier l’AS Saint-Etienne dans un communiqué.

Après avoir atteint le cap des 10 000 souscriptions, la campagne dépasse désormais le nombre d’abonnés que le club avait enregistré lors de sa dernière saison en L1.

AS Saint-Etienne

Le club, au-delà de ce joili constat ajoute : « Dans le prolongement de cet engouement populaire, la campagne d’abonnement 2023-2024, lancée le 12 juin dernier, bat toujours son plein. Après avoir atteint le cap des 10 000 souscriptions, elle dépasse désormais le nombre d’abonnés que le club avait enregistré lors de sa dernière saison en Ligue 1 Uber Eats ». C’est-à-dire 12 311 en 2021/22 pour, en moyenne, 20 768 spectateurs avec le Covid encore dans les parages et un parcours de relégué. Par ailleurs, le club précise qu’il accueillera cette saison au moins 3 000 nouveaux abonnés pour l’exercice à venir, confirmant « l’attrait et l’engouement existant pour les matches à Geoffroy-Guichard. Le club se félicite également de compter, parmi ses nouveaux abonnés, près de 20 % de supportrices. Dans un souhait de digitaliser son fonctionnement et réduire ses impressions, le club incite ses abonnés à opter pour la carte d’abonnement dématérialisée. Ils sont 40 % à l’avoir choisie. »

A noter que la billetterie officielle enregistre les abonnements jusqu’au 3 septembre minuit. Dans ces conditions et compte tenu du passif, si l’ASSE devait se mêler tout le long de l’année à la lutte pour la montée, il y a de fortes chances pour que le record d’affluence à domicile en L2 soit battu.  

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne