Saint-Étienne
vendredi 30 septembre 2022
04:44
Soutenez IF

Investitures aux Législatives : Renaissance (ex En Marche) a réservé deux grosses surprises à la Loire

0
2901 vues

On connaît depuis le début de la semaine les six candidats investis aux Législatives par la majorité présidentielle dans la Loire. Trois sont encartés à En Marche, devenu Renaissance, et trois autres le sont au sein des partis alliés. Si la présence des trois députés sortants de la majorité – sur quatre – qui souhaitaient se représenter ne fait aucune surprise, la liste compte un ralliement et un parachutage… De quoi faire des malheureux…

David Kauffer
Pourtant référent départemental de la campagne présidentiel, David Kauffer, ici aux côtés d’Emmanuel Macron, n’a pas été investi comme attendu.

« C’est un déchirement. Il aurait pu insister en maintenant sa candidature et, je pense, finir par obtenir gain de cause mais il s’est immédiatement retiré et n’a pas insisté… », confie à If Saint-Etienne cet élu d’En Marche, rebaptisé Renaissance. Vexé et quelque peu démotivé par la nouvelle, David Kauffer, pourtant référent d’En Marche dans la Loire pour la campagne présidentielle n’a pas répondu à nos sollicitations en ce début de semaine. Devenu maire de Saint-Romain-les-Atheux dans le Pilat en 2020, ce rallié de la première heure à Emmanuel Macron était passé à deux doigts (99 voix plus exactement) de détrôner le LR Dino Cinieri dans la 4e circonscription (Ondaine, Pilat, Haut Forez) de la Loire en 2017.

Question de sexe ?

Mais son investissement et son ancrage local, pourtant plus que (re) naissants, n’ont pas été récompensés. Car c’est en effet une certaine Shannon Seban que la majorité présidentielle a désignée pour cette 4e circonscription. Conseillère municipale LREM de Rosny-sous-bois, en région parisienne, âgée de 26 ans, elle est actuellement l’adjointe d’Augustin Cellard, chef de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire. Bref, une opération parachutage dans les règles de l’art qui déçoit ce membre ligérien de la majorité. « Je ne doute pas une seconde des qualités de Shannon Seban. Mais je pensais que notre mouvement était au-dessus de ce genre de manœuvre. » A propos de genre justement, peut-être a-t-il fallu, aussi, aux yeux des instances nationales de Renaissance, équilibrer la répartition hommes-femmes des candidatures ligériennes.

Emmanuel Mandon se rallie en quittant l’UDI pour le Modem

Elle risquait en effet de devenir largement défavorable aux secondes avec l’annonce connue depuis longtemps du renoncement à briguer un second mandat de Valérie Faure-Muntian, élue en 2017 dans la 3e circonscription (Gier et l’est stéphanois). Car là, et c’était acté avant, cette dernière a été confiée à Emmanuel Mandon, jusque-là UDI. Son mentor, l’ex député centriste François Rochebloine (il en a été le parlementaire de 1988 à 2017) dont il fut l’attaché parlementaire espérait le voir défendre les couleurs LR/UDI lors de ces législatives. Mais les LR ont lancé le jeune adjoint aux sports d’Hervé Reynaud maire de Saint-Chamond, Axel Dugua dans la bataille.

Voilà presque un nouvel opus pour le feuilleton couramiaud – pas toujours à succès – Rochebloine vs Ducarre dont le premier épisode était sorti en 2008. Selon nos informations, Emmanuel Mandon, président du Parc naturel régional du Pilat, devrait, se rallier via une adhésion au Modem, allié de Renaissance. Plutôt logique au regard de l’engagement centriste de son père Daniel Mandon et du fait que François Rochebloine, longtemps très proche de François Bayrou, était tout près de rejoindre le parti au lendemain du 1er tour de la présidentielle de 2007. D’autres alliés de Renaissance seront représentés dans la Loire.

Agir et Horizons seront représentés

Les circonscriptions dans la Loire.

Agir présente ainsi dans la 1ère circonscription (Saint-Etienne nord) Quentin Bataillon, son secrétaire général à l’Assemblée nationale. Âgé de 29 ans, élu jusqu’en décembre de la municipalité LR de Feurs (il a démissionné, reprochant au maire Jean-Pierre Taite des propos qu’il jugeait trop favorables à Zemmour), ex-assistant des députés européens Françoise Grossetête et Jérôme Lavrieux, il en fut tête de liste d’En marche aux élections régionales en 2020 dans la Loire. Là encore, l’information a dû faire un déçu : Éric Berlivet, maire de Roche-la-Molière lui-même membre d’Agir. Mais son soutien et sa présence sur les listes de la majorité LR/centristes aux Départementales 2021 et ses allers-retours entre les deux bords n’ont sans doute pas plaidé en sa faveur.

Quant à Magalie Viallon, candidate en 2017, battue alors en finale à 100 voix près par Régis Juanico (Génération.s), elle s’est depuis éloignée de la majorité présidentielle. En ce qui concerne le parti Horizons d’Edouard Philippe, c’est son désormais adhérent, le député sortant Julien Borowczyk qui le représentera. Julien Borowczyk brigue en effet un nouveau mandat dans la 6e circonscription (la majeure partie du Forez et les monts du Lyonnais). Dans la 5e circonscription (Roannais), sans surprise, la députée sortante LREM Nathalie Sarles tentera aussi un second mandat tout comme Jean-Michel Mis.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    19.06.2022 22:10

    C’est la fin de ce second tour

    La rédaction de If Saint-Etienne vous remercie d’avoir suivi ce live avec nous. Bonne soirée à tous et à bientôt !

    21:49

    Les LR retrouvent leurs sièges de 2012

    Les Républicains font un joli coup dans la Loire en remportant trois sièges à l’Assemblée nationale (Dino Cinieri dans 4e, Antoine Vermorel-Marques dans la 5e et Jean-Pierre Taite dans la 6e). Ils retrouvent ainsi les résultats des élections législatives de 2012, lors desquelles Dino Cinieri, Yves Nicolin, Paul Salen avaient respectivement remporté les 4e, 5e et 6e circonscriptions. C’était alors sous l’étiquette UMP.

    Lors de cette élection, François Rochebloine (à l’époque Nouveau Centre) avait remporté la 3e circonscription. La 1ere et la 2nde avaient été remportées par le Parti socialiste (Régis Juanico et Jean-Louis Gagnaire).

    21:41

    La défaite de Jean-Michel Mis confirmée

    Les résultats définitifs sont tombés dans la 2e circonscription de la Loire. C’est donc Andrée Taurinya qui l’emporte (50,63 %) devant Jean-Michel Mis (49,37 %). Seulement 263 voix séparent les deux candidats.

    21:39

    Bataillon (LREM) remporte la 1e circonscription

    Malgré un écart qui s’est resserré au fil du temps, c’est bien Quentin Bataillon, candidat de la majorité présidentielle, qui ira à l’Assemblée nationale. Il obtient 52,10 % des voix contre 47,90 % pour Laetitia Copin (Nupes). Soit un écart de 1 065 voix (13 231 voix pour Bataillon contre 12 166 pour Copin).

    21:29

    Jean-Michel Mis annonce sa défaite par communiqué

    Par communiqué de presse, le député sortant LREM de la 2e circonscription (Saint-Etienne sud), Jean-Michel Mis, annonce sa défaite. « Je remercie les Stéphanoises et les Stéphanois qui ont porté leur vote sur la candidature que j’avais l’honneur de défendre au nom de la majorité présidentielle. Les électrices et les électeurs de la 2eme circonscription, par leur vote ou leur abstention, ont fait le choix d’une opposition radicale au Président de la République et au Gouvernement. 
    J’en prends acte et fait mienne la responsabilité de ne pas avoir été à même de faire comprendre la force de mon bilan et la pertinence de mes engagements au service de l’intérêt général. »

    Pour l’instant, les résultats complets sur cette circonscription ne sont pas encore tombés.

    21:18

    A 93 % de saisie réalisée dans la 1ere circonscription, Quentin Bataillon (LREM) comptabilise 12 178 voix contre 11 121 voix pour Laetitia Copin (Nupes).

    21:09

    1ère circonscription : l’écart se resserre entre Bataillon (LREM) et Copin (Nupes)

    Les résultats partiels dans la 1ère circonscription de la Loire font toujours état d’une victoire de Quentin Bataillon (52,14 %), mais l’étau se resserre avec son adversaire Laetitia Copin qui enregistre désormais 47,86 % des voix. Match à suivre puisque les résultats sont toujours incomplets et calculés sur la base de 74,14 % des électeurs inscrits.

    21:08

    Mis et Taurinya au coude-à-coude dans la 2e

    Andrée Taurinya (Nupes) et Jean-Michel Mis (député sortant LREM) bataillent ferme dans la deuxième circonscription. Les résultats partiels, avec une saisie réalisée à 53,57 %, soit 49,68 % des inscrits prévus, annoncent Taurinya en tête avec 51,64 % des voix, mettant Mis à 48,36 %.

    Attention, ce ne sont que des résultats partiels.  

    20:57

    1ère circonscription : Bataillon en tête selon les premières estimation

    Les résultats partiels dans la 1ère circonscription de la Loire placent Quentin Bataillon, candidat de la majorité, en tête des suffrage (58,69 %), devant la candidate Nupes Laetitia Copin (41,31 %). Tout n’est pas terminé cependant puisque les résultats restent incomplets et calculés sur la base de 41 % des électeurs inscrits. Rappelons que la semaine dernière, la candidate de gauche avait réalisé une remontada spectaculaire.

    20:34

    Participation en hausse par rapport à 2017

    On ne peut pas parler de regain démocratique, mais néanmoins, dans le département, la participation s’élève à 44,21 %, soit plus de 3 points de plus qu’en 2017.

    20:34

    Coup de Taite dans la 6e

    Jean-Pierre Taite, président Les Républicains dans la Loire, ramène une troisième circonscription à son parti en remportant la mise dans la 6e (Forez) face au député sortant Julien Borowczyk. Le maire de Feurs, qui récolte ce dimanche 55,74 % des voix, était arrivé en seconde position la semaine dernière, pour le premier tour, avec 25,36 % des voix contre 26,43 % pour Borowczyk.

    20:24

    Antoine Vermorel-Marques (LR) renverse Nathalie Sarles, députée sortante LREM, dans la 5e

    Les LR remportent une seconde circonscription dans la Loire en l’occurrence la 5e dans le Roannais. Antoine Vermorel-Marques, 28 ans, conseiller départemental, déjà en tête au premier tour avec 25,77 % des voix, remporte haut la main ce second scrutin. Il récolte 61,72 % des voix exprimés, dans une circonscription qui affiche un taux de participation de 44,03 %.

    20:11

    Ensemble l’emporte dans la 3e circonscription

    Le candidat de la majorité Emmanuel Mandon représentera la Loire à l’Assemblée nationale. Il remporte ce second tour avec 57,32 % des voix. Dans cette circonscription, le taux de participation a été de 42,8 %.

    20:10

    Dino Cinieri dans un fauteuil

    Dans la 4e circonscription, Dino Cinieri (LR) enchaînera un cinquième mandat de député. Ce dernier s’impose avec 61,61 % des suffrages devant Bernard Paemelaere (Nupes) qui récolte 38,39 %. Le taux de participation pour cette circonscription s’élève à 46,06 %.

    20:04

    Il est 20 heures. Les résultats viennent de tomber. Au niveau national, la majorité n’obtient qu’une majorité relative avec 224 sièges.

    La Nupes devient ainsi la deuxième force politique avec 149 sièges. Le RN réalise quant à lui une performance historique en obtenant 89 sièges, devant  les LR et leurs 78 sièges, selon une première estimation Ipsos-Sopra Steria.

    17:06

    À 17 heures, la Loire enregistre un taux de participation de 39,04 %. C’est presque 4 points de plus que pour le second tour de 2017 à la même heure.

    Il y a une semaine, la Loire enregistrait une participation de 42,05 % à 17 heures. Le taux de votants ligériens reste toujours plus élevé qu’au niveau national, où il s’élève à 38,11 %.

    12:06

    Dans la Loire à midi, le taux de participation s’élève à 21,35 %. C’est 1,22 point de plus qu’au premier tour à la même heure.

    Au niveau national, 18,99 % des électeurs inscrits se sont déplacés pour voter. Il y a une semaine ils étaient 19,24 %.

    10:29

    Gaël Perdriau a voté. Rappelons que le maire de Saint-Etienne avait déclaré espérer que  « la Nupes ne remporte pas la moindre circonscription de la Métropole »tandis que la Ville est embarquée dans un conflit juridique avec la candidate Nupes de la 1ere circonscription de la Loire.

    8:01

    Il est 8 heures. Les bureaux de vote ouvrent dans toute la Loire. La majorité fermera à 18 heures, tandis qu’il sera encore possible de voter jusqu’à 19 heures à Saint-Etienne.

    Selon plusieurs sondages, Ensemble devrait arriver en tête ce dimanche, sans garantie toutefois d’obtenir la majorité absolue. L’abstention s’annonce quant à elle encore importante.

    18.06.2022 22:26

    Et c’est reparti pour un tour !

    Bienvenue sur le live de la rédaction de If Saint-Etienne dédié au second tour des élections législatives 2022 dans les six circonscriptions de la Loire. Rendez-vous dès dimanche 19 juin à 8h.

    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter