L'actualité de Saint-Étienne et sa région

Passeport, carte d’identité : le plan d’urgence se décline dans la Loire pour réduire les délais

0
1819 vues

Depuis plusieurs mois, les délais d’attente pour une création ou un renouvellement des cartes d’identité et passeports ont explosé. À quelques mois des départs en vacances et des examens de fin d’année, le ministère de l’Intérieur a lancé un plan d’urgence visant à réduire ces délais. C’est la préfecture qui est en charge de sa déclinaison ligérienne.

carte identité
Le plan d’urgence de l’exécutif vise à réduire les délais. ©Ministère de l’intérieur

Actuellement, comptez pas moins de 88 jours pour obtenir un rendez-vous dans la Loire pour une création ou un renouvellement de votre carte d’identité ou de votre passeport. La moyenne nationale s’élève à 65 jours. Comme partout en France, la Loire n’échappe donc pas à ce phénomène qui s’explique par plusieurs facteurs. En effet, il y a le rattrapage « post » Covid et l’envie de voyager qui l’accompagne, l’approche des examens et la nécessité d’avoir des documents en cours de validité, et le lancement de la nouvelle carte d’identité qui suscite un certain engouement.

Ajoutez à cela l’effet Brexit et le fait qu’une carte d’identité ne soit plus suffisante pour circuler entre le Royaume-Uni et la France, et vous obtenez des embouteillages dans la totalité des mairies françaises. Par ailleurs, depuis le 21 mars 2017, seules les mairies équipées d’un dispositif de recueil spécifique, permettant notamment de collecter les empreintes numérisées, peuvent recevoir les demandes de carte d’identité ou de passeport. Un changement qui a considérablement réduit le nombre de municipalités capables de traiter ces dossiers.

Faire face à l’afflux

C’est pourquoi le ministère de l’Intérieur a lancé un plan d’urgence, qui sera mis en place d’ici trois semaines. L’objectif au niveau national est de déployer dans les communes les plus dans le besoin, 402 dispositifs de recueil permettant d’enregistrer sa demande de carte d’identité ou de passeport. Dominique Schuffenecker, secrétaire général de la préfecture de la Loire, a décliné l’application ligérienne de ce plan d’urgence lors d’un point presse mardi 10 mai.

« Dans la Loire, deux communes ont candidaté pour faire partie de ces 402 nouveaux dispositifs de recueils qui seront déployés. Il s’agit de Roanne et de Saint-Just-Saint-Rambert, précise le secrétaire général. Nous allons renforcer le taux d’utilisation de ces dispositifs de recueil, souvent pas utilisés à 100 % et analyser l’activité pour améliorer les méthodes de travail sur place, déployer des dispositifs mobiles également. »

Quelles demandes seront prioritaires ?

Le plan d’urgence prévoit également une priorisation des demandes, notamment pour les personnes qui entament des démarches auprès des banques ou des notaires, pour celles ayant un départ imprévu à l’étranger (à la suite d’un décès ou pour un déplacement professionnel indispensable), puis en cas de perte ou de vol. Ainsi, ne seront pas prioritaires les demandes pour les examens, puisque la date de validité des titres délivrés entre le 1er janvier 2004 et le 31 octobre 2013 a été prolongée de cinq années. Les Centres d’expertise et de ressources des titres vont également être renforcés en effectifs.

Dans la Loire, cela implique trois recrutements au 1er mai, puis quatre au 1er juin, et enfin deux au 1er juillet. Enfin, la préfecture entend favoriser davantage les pré-demandes en ligne, encore peu utilisées par les Ligériens, puisqu’ils ne sont que 56 % à y avoir recours, alors que ce dispositif permet de réduire le temps de rendez-vous en mairie de moitié.

Pour accéder à la plateforme départementale mutualisée CNI et passeports.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter