Saint-Étienne
dimanche 16 juin 2024
21:43
Soutenez IF

A Saint-Etienne, un numéro pour « dénoncer les mauvaises pratiques » à la mairie

0
1538 vues

Lors du Conseil Municipal du 27 novembre, l’UDI Lionel Boucher avait fait part de son intention de créer une ligne téléphonique sur le principe d’un numéro vert, afin de recueillir des témoignages sur d’éventuelles « mauvaises pratiques » à la mairie de Saint-Etienne. C’est désormais chose faite…

Il l’avait annoncé le 27 novembre, lors du dernier conseil municipal. Lionel Boucher, conseiller municipal UDI, autrefois membre de la majorité, annonce via un communiqué de presse la création d’un numéro de téléphone, dédié à dénoncer d’éventuelles « mauvaises pratiques » à la mairie de Saint-Etienne. Il s’agit du 06 01 45 44 26, dont la messagerie indique : « Vous avez été victime de mauvaises pratiques, pressions ou violences exercées contre vous au sein de la Mairie de Saint-Étienne ? Nous vous invitons à laisser un message avec l’ensemble de vos coordonnées afin que vous puissiez être recontacté. Nous vous rappelons que toute dénonciation mensongère est punie par la loi ». Au dernier conseil municipal, cette initiative avait été annoncée au milieu d’échanges houleux entre l’UDI et le maire…

Suite à l’affaire dans l’affaire

« Au fil des mois, nous comprenons que vous n’étiez pas moins un maire, que le parrain d’une organisation mafieuse, le responsable d’une association de malfaiteurs », avait lancé Lionel Boucher. Une intervention qui faisait référence aux révélations de Mediapart concernant une affaire dans l’affaire, un présumé piège envisagé contre Michel Thiollière et mettant en scène une prostituée mineure. Le journal avait accompagné son article d’extraits de vidéos dans lesquelles Gilles Rossary-Lenglet et Pierre Gauttieri avaient un échange sur cette possibilité.

« Combien, dans le bureau du maire de Saint-Etienne, ou dans ceux de son cabinet, se sont noués de chantage, de pression, de violence ? »

Lionel Boucher, conseiller municipal UDI, lors du dernier Conseil Municipal daté du 27 novembre 2023.

Jugés diffamatoires par Gaël Perdriau

Alors pour le conseiller UDI, « une inquiétude, car les affaires datent de 2023, 2024, 2015. En huit années blanches, combien allons-nous encore découvrir d’autres affaires ? Combien, dans le bureau du maire de Saint-Etienne, ou dans ceux de son cabinet, se sont noués de chantage, de pression, de violence ?, avait-il poursuivit toujours lors de ce conseil municipal de novembre. Je vous l’annonce, l’ouverture prochaine d’une ligne téléphonique sur le principe d’un numéro vert pour recueillir les témoignages de ceux qui ont été victimes de vos agissements ou de ceux de vos proches et qui ont peur de témoigner. »

Méfiez-vous de qui pourrait appeler à ce numéro et de révéler quoi d’autre

Gaël Perdriau

Des propos qualifiés de diffamatoires par le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau qui n’avait pas manqué de lui répondre. « Méfiez-vous de qui pourrait appeler à ce numéro et de révéler quoi d’autre… Moi, j’ai servi Michel Thiollière pendant 21 ans, fidèlement, loyalement. Et toujours, encore récemment en louant le travail de modernisation et de rénovation qu’il a lancé à Saint-Etienne. Je crois que vous ne pouvez pas en dire autant ». Le ton est donné.

Des témoignages à venir ?

Plus tard dans la séance, l’échange entre les deux hommes s’était poursuivi. « Depuis que j’ai changé de place sur ces rangs, je peux vous confier qu’un certain nombre d’agents s’ouvre à moi de façon un peu plus simple, plus facile, et qu’ils viennent témoigner, assurait alors Lionel Boucher. Pas pour se plaindre de leurs élus, mais souvent pour partager leur mal-être. Certains vont voir des syndicats, et puis d’autres, quand c’est plus grave, s’adressent directement à des cabinets d’avocats et sachez que je ne suis pas grand clerc que d’imaginer que dans les prochains mois, nous en entendrons parler. »

Et Gaël Perdriau de conclure : « Et bien depuis que vous avez changé de place, beaucoup viennent aussi me parler de vous. Comme quoi les gens, finalement, sont assez peu courageux, vous voyez ».

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne