Saint-Étienne
vendredi 21 juin 2024
04:20
Soutenez IF

Aitenders et Chat3D : deux entreprises de la Loire au CES de Las Vegas en janvier

0
2239 vues

175 000 visiteurs professionnels du numérique,​ 6 520 personnes accréditées de 79 nationalités différentes : le très médiatique salon référence mondiale des nouvelles technologies, le CES de Las Vegas se déroule cette année du 9 au 12 janvier. Au moins deux entreprises ligériennes seront de la partie, puisque membres de la délégation de la Région Auvergne-Rhône-Alpes : Aitenders et Chat3D. Leurs innovations sont dans le ton très très actuel de l’IA, intelligence artificielle dont on n’a pas fini de mesurer les bouleversements…

Photo d’illustration.

Comptez au moins 10 000 € la semaine par personne, tous frais compris : stand, voyage, logement, nourriture etc.). Et encore… Le chiffre date d’il y a quelques années et a dû, depuis, augmenter. Aussi, mieux vaut venir groupés et sous bannière collective lorsque vous n’êtes encore qu’une modeste start-up ou même déjà une PME. L’édition 2024 du très médiatique Consumer Electronic Show, – CES – de Las Vegas, LE salon, LA référence mondiale, quant à l’exposition des nouveaux matériels technologiques se déroulera cette année du 9 au 12 janvier. Dans cette immensité de 270 000 m2 où se répartiront près de 4 500 exposants cherchant à attirer l’attention des investisseurs, clients et journalistes, dont plus de 800 start-up, le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes déploie, comme chaque année, une délégation régionale et un vaste stand sous sa bannière. L’appel à candidater confié est confié au pôle de compétitivité de la transformation numérique Minalogic.

Outre un accompagnement humain, des formations, des préparations assurés par ce dernier, la Région Aura prend ainsi en charge une partie des frais d’inscription pour les entreprises. Une action financée par la collectivité dans le cadre du Plan de développement international de Minalogic, ses subventions permettant de faire tomber la facture d’un stand aménagé au sein du pavillon Auvergne-Rhône-Alpes de 50 %, soit de 2 240 € HT à donc 1 120 € HT. La liste des 38 entreprises de la Région retenues a été dévoilée par la collectivité qui les présentera en détail lundi. A l’image de son tissu économique vis-à-vis du créneau qui reste le plus mis en avant dans le Nevada, c’est-à-dire très axé sur l’électronique grand public, la Loire, avec deux sociétés du voyage, n’est pas le département le plus représenté dans cette liste (ce qui n’exclut pas la possibilité, certes peu probable, de la présence d’autres entreprises, hors initiative régionale)

La Loire dans le coup de l’IA

Là où le Rhône (16 représentantes) et l’Isère (8) sont très logiquement en tête. Même si la Drôme et Puy-de-Dôme avec respectivement cinq et quatre représentants en ont plus que la Loire, cela ne témoigne pas forcément d’une faiblesse dans l’innovation technologique globale du département. Simplement qu’elle se concentre ailleurs. La Haute-Savoie et sa très dynamique agglomération d’Annecy n’a d’ailleurs elle aussi que deux représentants au sein de la délégation cette année. Forcément : joue aussi l’absence, dans la Loire, de manière générale, très caractérisée par sa foule de PME au sein du secteur industriel, de très grosses locomotives dans le domaine électronique, comme typiquement STMicroelectronics pour les Isérois, susceptibles de générer en lien avec elles des projets.

Ce qui n’enlève rien à l’intérêt des innovations des deux entreprises de la Loire, membres de la French Tech Saint-Etienne Lyon emmenées en janvier à Las Vegas par la Région. D’ailleurs dans le « coup » de l’omniprésente IA, intelligence artificielle et ses nouvelles « solutions » qui vont probablement tenir le devant de la scène. D’un côté, Aitenders, start-up stéphanoise créée il y a déjà plusieurs années, c’est-à-dire début 2019, par Geoffrey Guilly et Julien Subercaze, par ailleurs chercheur à Télécom Saint-Etienne. Leur idée : une plateforme digitale permettant de faciliter le traitement des appels d’offres à destination du BTP. Appels d’offre souvent très denses comptant plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de pages que les algorithmes développés par Aitenders permettent de trier et finement analyser pour la promesse d’un gain de temps et d’argent considérables. Lauréate du Réseau Entreprendre Loire et incubée par Use’In, l’entreprise emploie déjà une quinzaine de personnes.

Glenn Avezoux et Félix Balmonet de Chat3D. Photos transmises par la French Tech Saint-Etienne – Lyon.

Plus récente et lancée officiellement à Saint-Etienne en juillet dernier par les jeunes Glenn Avezoux et Félix Balmonet, encore étudiants en 2023 à l’ECAM LaSalle à Lyon, Chat3D s’appuie aussi, sur l’intelligence artificielle. Leur idée : un logiciel générant via une application simple d’utilisation, à la demande (un peu comme on fait appel à ChatGPT), via les descriptions successives, de la modélisation 3D avec la promesse de « créer un objet de A à Z en moins de 5 minutes », une personnalisation sans limites autres que la contrainte technique, éliminant les bibliothèques de modèles 3D.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne