Saint-Étienne
dimanche 19 mai 2024
09:12
Soutenez IF

Maho, gustatif et festif

0
1933 vues

Début décembre, le restaurant Maho ouvrait ses portes rue François Gillet. Un projet porté par quatre amis, avec la volonté de créer un établissement festif.

Ici, on vient manger, mais aussi faire la fête, ou encore boire un verre. Au mois de décembre, quatre Stéphanois ouvraient Maho, au numéro 7 de la rue François Gillet. « L’idée est venue d’un constat, pointe Joann Michaud, l’un des associés. On aime tous beaucoup voyager et nous avons pu nous rendre compte qu’il n’existait pas ce type d’établissement à Saint-Etienne ». Les compères sont alors obligés de sortir à Lyon, en quête de restaurants festifs. Tous travaillent alors dans des univers aussi variés que l’immobilier, ou le marketing sportif et choisissent de se réunir sur ce projet en créant Maho. Auparavant, Joann Michaud avait d’ailleurs accompagné son père dans l’ouverture du Triple, à Andrézieux.

Cuisine du monde

Pour leur établissement, ils choisissent le nom d’une plage paradisiaque de l’île de Saint-Martin, d’où est originaire Samuel Miracle, l’un des associés. « L’idée est de pouvoir passer une soirée complète dans un seul lieu. On arrive à 20 heures 30 et on peut rester jusqu’à 1 heure. Et puis comme ça, le lendemain on est en forme ». Ici, la cuisine est à l’image des expériences des quatre amis, elle mélange les cultures. Les spécialités sont variées et évoluent selon les saisons, et les repas comprennent des formules à partager ou des plats. Les bao vietnamiens côtoient ainsi le camembert au miel, ou encore les sticks de mozzarella. Viennent ensuite le tataki ou encore les pâtes à la truffe. Côté dessert, la moitié de la carte est maison, et l’autre est fournie par un pâtissier stéphanois.

Instagrammable

On peut aussi choisir d’y boire un verre, ou juste d’y dîner. Vous l’aurez compris, chez Maho, c’est soirée à la carte, pourvu que l’on passe un bon moment. « L’idée est que la soirée soit sympa, qu’elle aille crescendo côté ambiance, avec une déco inspirée de plusieurs établissements ». Les associés ont donc beaucoup investi pour refaire l’isolation, créer un bar, et élaborer une déco « instagrammable », du local qui abritait auparavant Chica. Maho compte désormais 40 couverts assis sur les 65 mètres carrés de la salle. Joann Michaud et ses amis conservent leurs activités professionnelles en parallèle. Ainsi, deux salariés ont été recrutés, plus un extra, et eux se répartissent les soirs d’ouverture du mercredi au samedi. L’établissement organise des soirées à thème les vendredi et samedi avec des DJ set. Deux fois par mois, c’est soirée sushis le mercredi avec un chef venu de Lyon.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne