Saint-Étienne
samedi 13 avril 2024
21:26
Soutenez IF

Six entreprises du palmarès 2023 « 500 champions de la croissance » des Echos sont de la Loire

0
2012 vues

Les Echos Week-end et son partenaire Statista ont présenté ce vendredi leur 7e palmarès des « Champions de la Croissance ». Il classe 500 entreprises françaises selon la hausse moyenne annuelle de leurs chiffres d’affaires 2018-2021. Ce top ne prétend pas à l’exhaustivité puisqu’au-delà de ses critères de sélection, il faut se déclarer pour en être ou répondre positivement aux sollicitations de ses auteurs. Cette année, comme en 2021, six entreprises ligériennes (7 en 2022) sont du palmarès : Aprotek, Multitanks, C’est chez vous, Boa, Astrée Software et GPA.   

Il y a les « habitués » ligériens qui, décidément, enchaînent leur présence au sein du classement : Aprotek, Multitanks et Astrée Software. Il y en a d’autres qui y effectuent leur retour : Boa concept – éclipsée l’an passé en raison d’une année 2020 difficile, à l’impact plus que surmonté depuis – ou encore le distributeur de produits alimentaires italiens haut de gamme GPA qui était aussi du Top 500 des Echos 2021. S’ajoute en 2023, à ces cinq noms C’est Chez Vous, filiale de Cdiscount, spécialiste de la livraison de gros colis. Exit, en revanche, Yumi Beauty, Ensolfina et son site Top Chaleur, RC Team et Signature Logistic. Le quotidien national économique a dévoilé ce vendredi le classement qu’il réalise chaque année depuis 7 ans. Réalisé avec la société Satista, il le publie dans Les Echos Week-end.  

Les critères de sélection

Ce palmarès classe 500 entreprises françaises selon la hausse moyenne annuelle de leurs chiffres d’affaires sur 4 ans avec 2 ans de décalage (en lissant si besoin les exercices à cheval sur deux années civiles) soit pour 2023, de 2018 à 2021. Pour être inclus dans le palmarès Les Champions de la croissance 2023, il n’y a aucun critère de taille en termes de nombre de salariés. En revanche, qu’il s’agisse de ses TPE/PME (pour l’essentiel) ou des quelques groupes et ETI présentes, les entreprises devaient respecter les critères suivants :

  • Avoir généré au minimum 100 000 € de chiffre d’affaires en 2018.
  • Avoir généré au minimum 1,5 M€ de chiffre d’affaires en 2021.
  • Être indépendante (ne pas être une filiale ou une succursale d’une autre entité).
  • Avoir son siège en France.
  • Avoir une croissance principalement interne sur la période 2018-2021.

+ 12,4 % par an : rythme minimum pour figurer

En outre, il faut être volontaire, en se manifestant auprès du média ou après avoir été sollicité, et effectuer soi-même une déclaration de données vérifiées. Le classement n’est donc pas exhaustif, loin de là, et les TPE/PME y sont très majoritaires. « Pour cette 7e édition, nos champions de la croissance 2023 ont été victimes de la crise sanitaire et de la guerre en Ukraine, analyse Les Echos dans son communiqué de présentation. Le taux minimum de croissance annuel moyen pour figurer dans ce classement, réalisé en collaboration avec Statista, a baissé pour s’établir à 12,4 % contre 12,6 % un an plus tôt. » Le taux moyen atteint cependant les 40,1 % contre 39 % l’an dernier. Le grand gagnant du palmarès 2023 affiche une croissance moyenne de plus de 383,68 % sur la période 2018-2021. Et travaille dans le… luxe, la vente de voitures du luxe. Tout le monde n’a apparemment pas à souffrir de l’Ukraine et de l’inflation…

GT Classic cars (27) est en effet une start-up (9 salariés en 2021) d’achat et de vente de voitures de sport d’occasion qui se distingue avec un chiffre d’affaires de 14 M€ fin 2021. Le nouveau leader sur le marché français de l’achat/vente de véhicules Porsche et Ferrari Prenium sera forcément très bien classé en 2024 et 2025 aussi avec 30 M€ enregistrés 2022 et le double annoncé pour 2023 ! A la seconde place, le groupe Courtin (Alpes-Maritimes) décroche la deuxième marche du podium avec un taux de croissance annuel de 315,39 % investissant dans près de 150 start-ups et de l’immobilier éco-responsable. La troisième place profite à l’entreprise Cegelem (311,23 % de moyenne) implantée en Hauts-de-Seine à Levallois-Perret (600 salariés en 2021, 80 en 2018), elle profite du dynamisme du portage salarial. « Leur activité est très tendance depuis plusieurs années, car elle offre un statut plus protecteur pour les travailleurs indépendants », commente les Echos.

Le classement des six entreprises ligériennes

Au sein d’Auvergne-Rhône-Alpes, seconde région la plus représentée derrière l’Ile-de-France, six entreprises de la Loire se distinguent donc au palmarès 2023. Par ordre de classement :

  • N°1 ligérien, Aprotek, déjà là en 2021 (287e) et 2022 (332e place) se classe à la 199e place avec une moyenne de + 32,38 % de 2018 à 2021 de son CA, passé en 4 ans de 1,36 M€ à 3,16 M€ (près de + 132 %). Elle comptait 5 collaborateurs en 2021 et a annoncé créer 2 postes en 2023. Aprotek (Saint-Romain-le-Puy) est spécialisée dans l’ingénierie environnementale, la fabrication et le recyclage de « polymères super asséchants » pour le traitement des boues et l’environnement.
  • Boa Concept, sortie du classement l’an passé, fait son retour, avec + 32,29 % de moyenne, dans le palmarès à la 201e place. La société stéphanoise ne devrait ne pas le quitter, voire bien améliorer son classement dans les années qui viennent au regard des belles perspectives annoncées après un exercice 2020 compliqué mais un fort rebond dès 2021 et des années 2022 et 2023 réussies. Nous vous avons parlé plus d’une fois de cette société visionnaire portée par l’explosion du e-commerce. Elle conçoit et fabrique des convoyeurs intelligents et modulables pour la logistique. Entrée en bourse, Boa concept est passée de 6,41 M€ de CA en 2018 à 14,83 M€ (+ 131,5 %). 48 salariés étaient déclarés en 2021. Sept devaient être recrutés en 2023 pour approcher de la centaine de collaborateurs.
  • Astrée Software, une autre entreprise dont vous avez pu suivre le développement dans nos colonnes, est à nouveau présente dans ce classement, à la 240e place (225e en 2021, 242e en 2022). Son rythme de croissance est décidément fort et stable, + 29,25 % de 2018 à 2021 de son CA, passé ainsi en 4 ans de 2,32 M € à 5 M€ (+ 118 %), de 39 à 78 employés. Elle a depuis dépassé les 100 et a annoncé encore créer 30 postes en 2023. Nous avions réalisé un portrait de cette entreprise de Métrotech à Saint-Jean-Bonnefonds, étoile montante de l’économie ligérienne qui conçoit des logiciels permettant de digitaliser la gestion des ateliers des PME industrielles.
  • Multitanks International est à nouveau dans le classement, obtenant une 311e place (262e en 2022) avec une hausse moyenne de quasiment 23,4 % de 2018 à 2021 de son CA, passé, en 4 ans, d’1,5 M € à 2,82 M € (quasiment + 88 %) pour 6 employés comme en 2020. Multitanks International est une société d’e-commerce de Montbrison de jardinerie, particulièrement spécialisée dans la vente des raccords et systèmes de récupération de l’eau de pluie, proposant notamment des « IBC 1 000 l ».
  • GPA, absente du classement 2022, après une 379e place en 2021 fait son retour à la 345e position. L’entreprise à qui nous avions consacré un portrait début 2021 importe et distribue partout en France des produits alimentaires italiens haut de gamme pour les professionnels. Elle a quitté Saint-Chamond l’an passé pour s’agrandir non loin, à Lorette. La croissance moyenne de son CA a été de 20,65 % de 2018 à 2021 passant de 3,46 M€ à 6,1 M€ (+75,6 %). Ses effectifs s’élevaient à 20 personnes en 2021. Six nouvelles recrues sont annoncées pour 2023.
  • Les entreprises d’e-commerce (secteur en pleine euphorie jusqu’au début 2022) restent logiquement très présentes dans ce classement. La filiale de Cdiscount, installée à Andrézieux-Bouthéon, C’est Chez Vous, « spécialiste de la livraison de colis lourds et volumineux (plus de 30 kg ou hors gabarit postal) » rentre dans ce classement à la 408e place pour un rythme de croissance du CA de près de 17 % de 2018 à 2021. Son chiffre est passé en 4 ans de 37,2 M€ à 59,53 M€ dans le même laps de temps pour un effectif non communiqué (entre 50 et 100 personnes selon societe.com) aux Echos qui devrait être enrichi de 6 nouveaux collaborateurs en 2023.
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne