Saint-Étienne
jeudi 30 juin 2022
19:21
Soutenez IF

Voici comment se répartissent les investissements de la Ville de Saint-Etienne en 2022

0
1036 vues

La Ville de Saint-Etienne a présenté lundi son budget primitif 2022 en conseil municipal. Les investissements totalisent 49,5 M€, soit une hausse de plus de 7 M€ débattue avec l’opposition, échanges que vous pouvez lire ici. Voici le détail de ces dépenses hors fonctionnement donc et du remboursement du capital de la dette, compétence par compétence.

  • Bien-être social : 216 000 € provisionnés pour aider la création de maisons de santé et porter la réflexion sur une maison de répit. 163 000 € de modernisation d’Ehpad (télémédecine, rails plafonniers, table numérique contre les troubles cognitifs, tablettes, lunettes virtuelles adaptées). 516 000 € de subventions au CCAS pour les aides alimentaires et sociales.
  • Éducation, petite enfance : 5,9 M€. Le mandat doit voir le doublement des investissements totalisés sur 6 ans dans les écoles portés à 40 M€. Outre les travaux dans une douzaine d’écoles (thermique, végétalisation à Fauriel et Molina, mises aux normes adaptations, cantine), l’année 2022 sera marquée par une acquisition à la Cité du design en vue de l’extension du groupe scolaire Paule-et-Joseph-Thiollier. Mais aussi le lancement d’études de réhabilitation pour la maternelle Rivière, l’élémentaire Vivaraize, le groupe scolaire Saint-Saëns et Centre 2 ; le renouvellement de mobiliers scolaires et dans les crèches ; l’installation de jeux de cours dans plus de 10 écoles, la création de jardins pédagogiques.
  • Culture : 3,027 M€. Outre les travaux d’entretien, l’Opéra verra une modernisation particulière de ses équipements tandis qu’un diagnostic sera lancé sur le site Couriot en vue d’investissements conséquents à terme. Les outils numériques sont développés dans les musées (par exemple, un système de billetterie en ligne) avec aussi une poursuite de la démarche intergénérationnelle de sensibilisation « Bibliothèque numérique ».

Le sport, second poste d’investissement après l’urbanisme

  • Sport : 6,9 M€. La réhabilitation piscine Raymond-Sommet sera lancée en 2022 qui verra aussi la poursuite de la reconstruction des vestiaires à Biorange, des terrains synthétiques de football du même type que celui réalisé en 2021 seront créés, sinon réhabilités. Des terrains de padel seront créés, la salle omnisport étendue (salle de convivialité) sans oublier des études et travaux sur les stades Saint-Saëns et E. Barriol, à Montreynaud.
  • Vie associative : 3,37 M€. Réhabilitation, agrandissement ou construction sur sept des huit équipements dans les quartiers sur lequel la majorité s’est engagée à intervenir dans le mandat : construction d’un nouvel équipement dans les quartiers sud-est, livraison du bâtiment d’animation pour tous du parc de Montaud, réhabilitation du centre social Colibri à La Cotonne, extension du centre de Solaure, relocalisation du centre Arlequin à Terrenoire, relocalisation et réhabilitation lourde de l’Amicale laïque de La Terrasse et enfin, lancement du projet du pôle enfance-jeunesse à Montreynaud.
  • Animation : 0,8 M€ entre nouveaux matériels et soutien aux festivités organisées tout le long de l’année.

Le patrimoine communal approche les 4 millions

  • Cadre de vie : 3,65 M€. 2022 verra les premiers coups de pelle des travaux de restructuration des jardins ouvriers de Bel Air, Clos, des Barraudes et de Montferré. Sans compter bien sûr le développement des jardins partagés des nombreux quartiers et de nombreux travaux au sein des cent parcs, jardins et squares de la ville (650 ha cumulés) mais plus particulièrement places Chavanelle, Jean-Marc, au Jardin des plantes et square Louis-Comte. A noter aussi des travaux de modernisation du parc d’éclairage public : on sera à 50 % de renouvelé depuis 2016 à la fin de l’année.
  • Cadre de vie bis (dispositifs participatifs) : 1,57 M€. Aménagement de la plateforme sportive au Bréat à Saint-Victor, réfection d’espaces verts des rues G.-Calamand et G.-Bidault, réaménagement du jardin pédagogique square P.-Chovet, aire de jeu et cani site allée du Général-Rullière, réaménagement du square Amoroux.
  • Propreté/esthétique : 0,816 M€. Réfection des couvertures plastiques des serres municipales, étude d’un nouveau dépôt pour les agents en centre-ville, nouveaux matériels pour les services de propreté (véhicules, outils individualisés), changement d’assises design.
  • Patrimoine : 3,925 M€. Poursuite des études de l’IGH Emile-Loubet. Rénovation de lieux de culte comme Sainte-Marie (toiture avec la difficulté de son dôme en cuivre), rénovation de l’hôtel de ville, entretien de bâtiments administratifs, installation de bornes électriques, équipements de maîtrise énergétique.

9,3 millions dans l’évolution urbanistique

  • Urbanisme (Anru) : 2,42 M€. Une somme consacrée dans le cadre de la participation de la Ville au programme l’Anru II qui concerne quatre quartiers. L’essentiel de la somme sera en 2022 pour Tarentaize-Beaubrun (rachat de l’espace Rondet à Epora, relocalisation d’associations, requalification d’espaces publics) pour 2 M€. Le reste est investi en études à Montreynaud et La Cotonne sur des projets de constructions, d’aménagement et démolitions.
  • Urbanisme (hors Anru): 6,9 M€. Déploiement du plan façades, du plan Lumière, aménagement de la place Waldeck-Rousseau, de l’ilot Beaunier au Soleil, études (1 M€ tout de même) sur le futur projet d’aménagement du centre-ville et participation à l’Epase, des espaces verts autour de la place Rivière, l’acquisition d’un tènement immobilier rue Antoine-Durafour totalisent cette somme-là plus conséquente avec le sport en y ajoutant un lot de démolitions de bâtiments dégradés.
  • Cimetières : 1,12 M€. Démolition du crematorium de Cote Chaude, réaménagement des cimetières avec déploiement de nouveaux équipements cinéraires, installation de toilettes publiques à Montmartre.

La transformation numérique pèse

  • Transformation numérique : 2,64 M€. Système de billetterie en ligne pour les établissements culturels, amélioration du parcours des usagers en ligne, refonte du site internet de la Ville, Sainté pass pour les étudiants, bornes tactiles dans les cimetières, amélioration de la cybersécurité.
  • Économie : 1,37 M€. 0,165 M€ pour les commerces : aides directes aux nouvelles devantures, travaux pour les commerces sous les arcades de l’hôtel de ville, renouvellement des bornes électriques pour les marchés.  0,8 M€ de travaux sur les bâtiments économiques mais en particulier celui de la Cité Berthier. 0,326 M€ pour les acteurs qui accompagnent Stéphanois vers un retour à l’emploi. 80 000 € pour l’entretien et le mobilier de la Maison de l’emploi et des travaux dans les locaux de l’entreprise à but d’emploi dans le cadre de la démarche territoire zéro chômeur de longue durée.
  • Accessibilité : 0,36 M€, entre travaux d’accessibilité, organisation de la Ville en partage, subventions aux associations.
  • Tranquillité/sécurité : 0,39 M€. Poursuite de la politique de développement de la vidéoprotection et signalétique voisins vigilants. Amélioration de la sécurité sur le boulevard urbain.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter